AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Red Rose

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Le Red Rose   Mer 9 Nov - 13:35

Ailein était dans sa chambre à tenter de se recoiffer. Elle réussit à camoufler le fait que son dernier client était reparti avec une bonne mèche de ses cheveux en tirant trop fort. Rares étaient les hommes qui faisaient vraiment attention à ce genre de choses et elle commençait sérieusement à se demander si elle ne ferait pas mieux d’opter pour les perruques…quoique c’était couteux et qu’elle devait aller acheter du fil pour raccommoder son corset encore une fois car c’était moins dispendieux que d’en acheter un nouveau. Il ne lui restait qu’à espérer pouvoir encore faire un miracle. Pour cette fois, elle décousu le bas d’une robe et se servit du fil pour pouvoir le réparer et pouvoir le porter. Elle s’habilla, tirant au maximum sur les lacets de son corset avant de l’attacher. Ailein manquait un peu d’air comme ça mais ça attirait plus de client une jolie fille mince à la poitrine bien haute. Elle resta un moment à se regarder dans le miroir…elle se trouvait tellement vieille et hideuse ainsi. Elle se leva ensuite pour descendre l’escalier qui conduisait du couloir des chambres jusque dans le pub au rez-de-chaussée. Ailein marcha un moment entre les tables en adressant quelques sourires à des hommes qu’elle avait l’habitude de voir. Elle avait quelques clients réguliers mais ce soir là aucun d’eux ne semblait avoir l’envi ou les moyens de l’acheter. Pourtant ce n’était pas très cher, elle ne travaillait pas dans un bordel de luxe, loin de là. Rien ne fonctionnait. C’était déprimant de voir d’autres filles comme elle assises sur les genoux d’hommes qui jouaient aux cartes en attendant qu’ils aient gagner suffisamment pour pouvoir monter à l’étage.

- Ellen !

C’était sa patronne, tout le monde l’appelait comme ça car de toute façon c’était l’équivalent anglais de son nom et que les gens avaient parfois du mal avec la prononciation exact, elle avait l’habitude. En plus, elle avait ainsi l’impression d’être quelqu’un d’autres.

- Oui madame Longstone ?

- Qu’est-ce que tu fais encore à trainer ! Tu n’es même pas capable de ramener des clients ! Sais-tu seulement combien tu as rapporté ce mois-ci !

- Je suis désolée….c’est un mauvais mois….ça va s’arranger….je vous jure…

- J’espère bien pour toi ! Aller va dehors et ramène quelqu’un !

Honteuse, Ailein sorti du pub, elle resta devant la porte à interpeller les hommes qui passaient. Elle ne voulait pas trop s’éloigner et, de toute façon elle savait bien que sa patronne ne voulait pas qu’elle aille trop loin car elle devait ramener les clients dans sa chambre. Ce n’était pas une bonne idée d’avoir des clients sans que Mme. Longstone le sache et ne prenne a part des profits…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Lun 14 Nov - 7:29

Nathanael revenait d'une journée de cours, et il rentrait dans sa modeste chambre pour y dîner et surtout travailler. Il ne pouvait pas se permettre d'échouer : il avait économisé sou après sou pour y arriver et il ne pourrait plus refaire ce sacrifice. Et il se refusait farouchement à demander de l'aide à son beau-frère, aussi aisé soit-il. Il devait être un exemple pour tous ceux de condition aussi modeste que la sienne, la preuve qu'on pouvait s'en sortir si on en avait la force.

En passant devant le pub le Red Rose, son visage s'assombrit en voyant le triste spectacle de ces fleurs des rues qui se vendaient au plus offrant, comme au marché au bestiaux. Il souhaiterait pouvoir les aider plus tard, gagner assez d'argent pour tenter de faire bouger les choses, tout du moins à son échelle. Il reconnut une fille qu'il connaissait bien, Ailein, une magnifique jeune fille qui n'avait pas eu la chance de sa soeur... Il l'avait vue se transformer depuis qu'il la connaissait, elle avait perdu sa fraîcheur, son entrain, et se contentait de survivre,c'était tout. Et ce soir, elle n'avait vraiment pas bonne mine.

Bonsoir Milady! Comment va la plus ravissante des jeunes filles des bas quartiers de Londres?

Il s'était approché d'elle, et avait esquissé une révérence tout en lui prenant la main pour l'approcher de ses lèvres. Discrètement, il avait glissé une couronne dans la main glacée de la jeune femme, et lui sourit en lui faisant un clin d'oeil complice.

Comment tu vas ma belle? Est-ce que ce vieux bouledogue te fais encore des misères?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Lun 14 Nov - 9:50

Elle resta dehors, se disant qu’elle aurait dû aller chercher son châle mais elle ne pouvait pas retourner à l’intérieur seule. Ailein sentait la vent glacé sur sa peau et se rapprocha de la devanture du pub comme pour essayer de profiter un peu de la chaleur qui régnait à l’intérieur. Un homme s’approcha alors. Elle ne le reconnu pas, croyant simplement que c’était un autre londonien qu’elle devrait faire monter dans sa chambre, se réjouissant tout de même à l’idée d’avoir un client. Elle trouva étrange qu’il soit si polie mais ce genre de compliments, elle les entendait tout le temps, c’était comme s’ils voulaient se convaincre qu’ils l’aimaient vraiment pour se déculpabiliser de ce qu’ils s’apprêtaient à faire. Mais alors, elle sentit quelque chose se glisser dans sa main et quand elle regarda, elle se senti affreusement mal à l’aise. Elle ne pouvait pas se promener avec une pièce comme ça…on l’accuserait d’être une voleuse.

- Monsieur, ce n’est pas tout de suite qu’il faut payer…

Elle voulu lui rendre sa pièce mais il releva alors la tête et elle pu le reconnaître dans l’obscurité grâce à la lueur provenant du pub.

- Nathanael ?

Il avait changé depuis la dernière fois qu’elle l’avait vu…et comment il était habillé, elle se demandait bien d’où il sortait comme ça. Il était gentil avec elle, ça faisait différent du genre de contact qu’elle avait avec les autres hommes.

- Tu sais bien que je ne peu pas prendre ça…

Dit-elle en lui tendant la pièce. C’était très gentil de sa part mais ça risquait d’attirer plus de problèmes que de biens si elle rentrait avec ça…Il était à peu près le seul à qui elle aurait pu parler de ce qu’elle subissait mais elle n’osait pas. De plus, jamais elle n’avait parlé aux autres d’où elle venait. Biensur tout le monde connaissait l’historie en gros, elle avait épousé un homme qui n’avait plus voulu d’elle et qui l’avait jeté à la rue. Mais jamais elle n’oserait parler de sa famille, elle leur faisait déjà suffisamment honte comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Lun 14 Nov - 11:21

En la voyant de plus près, il fut ému de constater que son état était encore pire que ce qu'il pensait... la pauvre. C'était hélas un sort courant pour beaucoup de femmes à cette époque : trop crédules, abandonnées, elles n'avaient d'autre choix que de tomber dans la prostitution pour ne pas mourir de faim. Elle lui rappelait sa soeur, et ce qui aurait pu lui arriver si elle n'avait pas eu de chance, et un soutient.
Il lui caressa affectueusement le visage du bout des doigts avec un sourire triste. Son sourire s'agrandit alors qu'il passait son bras autour de la taille avant de l'entraîner à l'intérieur.

Ma parole tu es glacée! Allez viens, on monte! Tu vas m'avoir comme client alors!

Ils traversèrent la salle et grimpèrent dans les étages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Lun 14 Nov - 18:37

Ailein apprécia beaucoup qu’il dise vouloir venir avec elle. Il l’attrapa par la taille et ils entrèrent ainsi dans le pub. Ils durent se faufiler entre les tables. La place était déjà bien remplie et l’alcool coulait à flot. Il y régnait une chaleur à la fois étouffante et étrangement accueillante et les voix s’entremêlaient en s’élevant dans un brouhaha assourdissant. La jeune femme se faufila jusqu’au petit escalier dont les marches craquèrent sous leurs pas alors qu’ils montaient au premier. Ils se retrouvèrent devant un long couloir parsemé de portes et firent encore quelques pas avant d’entrer dans la chambre d’Ailein. C’était une petite pièce avec un lit, un coffre et une vieille coiffeuse sur laquelle était disposée du maquillage. Elle enleva la broche de ses cheveux qui tombèrent en cascades sur ses épaules. Ailein savait qu’elle n’avait pas à se cacher devant lui et elle se sentait mieux sans cette broche qui lui tirait les cheveux. Elle alluma ensuite quelques bougies afin qu’il puisse voir où il mettait les pieds.

- C’est gentil de venir me voir, ça faisait un moment déjà que tu n’étais pas venu.

Et en plus, il lui évitait de passer un moment très désagréable avec un parfait inconnu qui voulait dépenser son maigre salaire. Au moins, sa patronne serait satisfaite de voir qu’Ailein avait rapporté ce soir là.

- Tu as changé, qu’est-ce que tu fais habillé comme ça ?

Demanda-t-elle avec un sourire et délaçant un peu son corset pour pouvoir mieux respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 4:41

Nathanael la suivit dans sa petite chambrette après avoir jeté sa cigarette dans la rue, et jeta un regard triste sur la misère dans laquelle vivait cette jeune fille. Il entra avec précaution, et s'assit sur le lit. Du coin de l'oeil, il observa son amie alors qu'elle se mettait à l'aise. Décidément, sa place n'était pas ici, dans un bordel mal famé, mais au bras d'un duc, ou d'un compte, même d'un riche marchand. Si belle et si douce, quel gâchis.

Mais lorsqu'il la vit frissonner, et rester dans cette maigre tenue, il se releva, ôta sa veste et lui en couvrit les épaules.

Tu vas geler sur place ma belle...

Puis il retourna s'allonger sur le lit, les bras croisés derrière la nuque.

Je rentre plus tard d'habitude... J'ai enfin rossé assez de mecs dans les arrière-salles des pub minables pour pouvoir me payer mon billet de sortie vers la liberté... Je suis arrivé à m'inscrire à la faculté de droit. C'est pour ça que tu me vois sapé comme un prince! Je plaisante, mon beau-frère me l'a donné, c'était le sien quand il était étudiant... Je ne sais pas si tu es au courant mais Theodora s'est mariée... Eh oui mademoiselle, Theodora est maintenant Lady Wintercome, les deux oiseaux sont fous amoureux et elle attend même leur premier enfant...Tu t'imagines? Ma petite soeur va bientôt être maman... Je m'y fais pas! C'est moi qui aurait du me marier avant elle quand même! Mais pour l'instant je suis trop occupé pour m'intéresser aux filles... sauf à toi!

Il rit doucement puis se redressa et sembla tendre l'oreille, la plaquant contre la maigre cloison séparant la chambre du couloir. Il se mit à murmurer.

Ah, je crois qu'il y en a une qui vient voir si elle gagnera bien son argent ce soir! Rentre dans mon jeu...

Il se rallongea et, prenant appui avec ses pieds sur le mur opposé, commença lentement à faire taper le lit contre la cloison à un rythme régulier. Se retenant de rire, il se mit à brailler d'une voix rauque.

Oh oui... oh c'est bon ça! ... Oh oui t'es une bonne fille toi!... Encore ma belle!

Puis il éclata de rire une fois qu'il entendit les pas s'éloigner, faisant un clin d'oeil à sa protégée.

Et voilà!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 10:17

Le chauffage n’était pas terrible, en faite, il n’y en avait pas à cette étage et la seule chaleur qu’il pouvait y avoir à part avec les clients venait du pub en bas. Ailein fut donc bien contente de se retrouver avec une veste sur les épaules. Elle la serra contre elle en s’asseyant sur le coffre qui contenait ses effets personnels. La jeune femme écouta Nathanael attentivement, vraiment étonné de tout ce qu’il lui racontait. Elle était heureuse de savoir que sa sœur et lui avaient eu de la chance, ils le méritaient.

- Tu as travaillé tellement fort et tu m’en parlais tout le temps de tes études, c’est bien que ça ait enfin fonctionné tu es vêtu comme un de ses gosses de riche maintenant.

Dit-elle en riant un peu. Jamais elle ne se serait imaginée de le voir comme ça. Ça faisait un moment qu’il venait la voir en lui parlant de ses projets, de sa sœur, en s’inquiétant pour elle. Elle s’assombrit un peu par contre quand il parla de mariage, de l’amour qu’ils avaient l’un pour l’autre. Ça lui rappela trop de souvenirs d’une période qui était moins pénible que ce qu’elle vivait peut-être mais qui était douloureux quand même. Mais elle n’eut pas vraiment le temps d’y songer puisque Nathanael l’informa que quelqu’un passait dans le couloir, si jamais c’était sa patronne et qu’elle n’entendait rien venir de la chambre elle risquait de se douter de quelque chose. Après tout, Ailein n’était pas sensée avoir de très profondes discussions avec les hommes qui entraient dans sa chambre. Appuyant quelque fois sur le matelas pour reproduire le son normal, elle se mit à gémir en usant de tout son savoir faire quand il s’agissait de faire semblant.

- Ah oui ! …T’es un vrai homme ! …Continue !

Elle éclata de rire, c’était amusant contrairement à toute les autres fois. C’était agréable d’être avec quelqu’un qui ne voulait pas simplement se jeter sur elle pour assouvir quelques besoins avant de l’abandonner complètement.

- Quel gaspillage, tu aurais dû être acteur pas avocat.

Ailein avait un large sourire. Elle avait oublié l’histoire de mariage, celui qui l’avait jeté à la rue, tous les enfants qu’elle avait dû faire avorter au risque même de sa vie puisque en considérant ceux avec qui elle pouvait faire affaire, sa survie n’était pas garantie à chaque fois.

- Au moins cette vieille harpie ne pourra pas venir se plaindre encore.

La jeune femme avait depuis longtemps abandonné l’idée de pouvoir s’en sortir un jour. Car de son travail il ne lui restait jamais que quelques maigres pièces qui disparaissaient vite dans la nourriture et dans la réparation de ses quelques robes qu’un client n’avait aucun scrupule à déchirer quand il en avait envie. Ailein était coincée, elle le savait et ne pouvait rien faire d’autre que de profiter des petits moments de répits. Elle n’osa pas le dire mais en sachant qu’il avait enfin réussis à commencer ses études, elle avait eu peur, se disant qu’une fois qu’il serait un grand avocat il l’oublierait complètement et elle retomberait toute seule sans le moindre petit espoir de pouvoir passer un moment agréable avec un ami de temps en temps.

- Il va falloir te décoiffer un peu parce que si les filles ont des doutes elles vont toutes vouloir t’avoir toi.

C’est vrai qu’un client qui vous donne votre argent sans vous toucher ça risquait d’être populaire. En riant, elle se jeta alors sur lui pour lui ébouriffer les cheveux. Ailein avait l’impression d’être une vraie gamine et ça lui faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 10:39

Il rit en l'entendant parler de sa tenue.

C'est maintenant que travaille fort, pour réviser et potasser mon droit... avant c'est frapper fort que j'ai eu besoin de faire... Je ne compte même plus le nombre de matchs que j'ai dû faire pour arriver à réunir assez d'argent!

Puis il fut heureux de la voir rire de leur petit manège. Comme si tous ses soucis disparaissaient de son visage l'espace de quelques secondes, et qu'elle redevenait une jeune fille fraîche et insouciante. Pas cette pauvre fille mal nourrie aux lourdes cernes. Une enfant qui s'amusait de rien.

Eh oui, j'ai raté ma vocation! Mais que veux-tu, l'amour de la chambre des Communes et du code civil, ça ne s'explique pas. Rien ne m'empêche de faire ça en amateur... Je me verrai bien jouer César, ou MacBeth...

Il la vit s'approcher de lui, un sourire amusé aux lèvres. Ne pas avoir de soupçons. Il se laissa venir de bonne grâce, avant de la saisir à la taille et de commencer à la chatouiller en riant. Leur petit jeu dura quelques instants avant qu'il ne l'immobilise, l'asseyant sur ses genoux et l'entourant de ses bras.

Tu mérites tellement mieux que la pièce que je te donne Milady... Je te fais la promesse de tout faire pour te sortir de là... Tu sais quoi, je peux m'inscrire à un nouveau combat, et si je gagne, je te laisse mon prix. Tu pourras te reposer quelques jours... Ca me rend fou de voir tant de gens bien, comme toi, qu'un coup du sort plonge dans la misère... Et je vais faire payer ce salaud, je te préviens, j'aurai la loi avec moi et je vais le harceler...

Il lui caressait doucement les cheveux en la berçant lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 11:04

Ailein éclata de rire quand il l’attrapa par la taille et se mit à la chatouiller. Elle avait l’impression de retomber en enfance, quand elle allait jouer dans la boutique de son père avec quelques autres enfants du quartier. Elle se mit à se débattre un peu pour jouer le jeu jusqu’à ce qu’il l’assoit sur les genoux.

- Ce n’est pas nécessaire voyons…pas besoin de faire ça pour moi.

Elle se sentait un peu honteuse, c’est vrai qu’elle avait besoin d’aide mais ne pouvait pas l’accepter comme ça. En plus, en voyant qu’elle avait un peu d’argent, les autres trouveraient bien une raison pour le lui prendre. Ces femmes n’étaient pas forcément méchantes mais elles étaient comme Ailein, prise au piège dans cet endroit à vendre leur corps au plus offrant en espérant un miracle.

- Ça ne sert pas la loi contre ces gens là tu le sais bien. Le nombre de policiers qui passent ici et regarde, rien ne change pourtant. Ils s'en fichetn bien de pourquoi on est ici et de ce qui a pu se passer avant...

Les policiers étaient des clients fréquents, quelques petites séances gratuites avec la fille de leur choix pour laisser le Red Rose poursuivre ses activités paisiblement. Un cri de femme raisonna alors dans le couloir suivit d’une pluie d’insultes avant qu’une porte se referme bruyamment. Les bruits devinrent alors étouffés mais les cris étaient toujours audible, entrecoupé de la voix de l’homme bien affairé à profiter de son argent. C’était sûrement la nouvelle avec son premier client. Tout le monde était passé par là dans cet endroit. La première fois était toujours la plus terrifiante mais ensuite, on s’habituait petit à petit, on se forgeait une carapace pour pouvoir continuer ou on mourrait simplement. En voyant le regard de Nathanel, elle lui dit simplement.

- C’est la nouvelle qui remplace Mary.

Et qu’est-ce qui était arrivé à Mary ? Personne ne le savait vraiment, un matin elle n’était plus là. Elle en avait peut-être eu assez et était partie, elle s’était fait mettre dehors ou il était arrivé quelque chose de plus grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 11:18

Il aimait à sentir qu'il lui apportait une sorte de récréation, un moment où elle pourrait oublier ses soucis et ses problèmes, même pendant une seconde. Etre considérée comme une femme à part entière, qui pense, qui aime, qui souffre, et pas comme un jouet dont on peut se servir comme on en a envie.

En entendant le tapage, il la releva délicatement et se redressa. Il écouta l'explication de Ailein, mais elle ne lui suffit pas.

Attends, payer pour prendre son plaisir est une chose, mais faire du mal par plaisir, là je ne suis pas d'accord. Je vais m'en occuper! Non mais pour qui ils se croient.

Il retroussa ses manches de chemise sur ses avant-bras musclés, et se dirigea vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 11:36

Elle aurait dû se douter qu’il ne l’entendrait pas ainsi et qu’il voudrait jouer les héros. Mais ce n’était pas vraiment la bonne chose à faire car pour lui, peut-être qu’il aiderait une jeune fille et donnerait une bonne correction à un violent mais une fois qu’il serait parti c’était toutes les filles qui en pâtiraient. Et s’était évident qu’ils ne laisseraient plus Nathanael entrer et qu’elle ne le reverrait donc plus. Se levant d’un bond, elle s’accrocha à son bras.

- S’il-te-plaît ne fait pas ça !

Ailein se plaça ensuite contre la porte pour l’empêcher de passer. La peur se lisait dans ses yeux car elle s’imaginait bien tout ce qui pourrait arriver ensuite si jamais Nathanael s’en prenait à un autre client. Elle n’était pas idiote, elle aussi était passée par ce que la nouvelle était en train d’endurer et aurait bien voulu que quelqu’un vienne l’aider mais ça n’était pas arrivé.

- Je t’en prie…ils vont être fou de rage…

Car oui, il y avait sa patronne mais elle n’était pas seule, il y avait quand même quelques gars solides aussi pour mettre les clients qui ne payaient pas à la porte et leur ôter l’envie de recommencer mais aussi pour corriger les filles qui osaient désobéir.

- Tu ne comprends pas comment c’est ici…tu ne peux pas faire ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 12:14

Nathanael était sanguin, et il savait très bien qu'il s'enflammait très vite, sans réfléchir aux conséquences. Il s'arrêta cependant lorsqu'il sentit qu'on le retenait en arrière, et que la supplication de Ailein arriva à ses oreilles. Il s'arrêta, se tourna vers elle, et en voyant la détresse et l'inquiétude et la panique dans son regard, sa colère retomba aussiôt.

Il l'entendit parler de son travail ici, au Red Rose, chose qu'elle n'évoquait pas souvent. Pauvre créature perdue. Il sentit sa voix se briser, et être au bord des larmes. Comprenant que sa réaction l'avait bouleversée, il l'attira contre lui et la prit tendrement dans ses bras.

Excuse-moi Milady, je me suis encore laissé emporter! Doucement ma belle, je ne voulais pas te mettre dans des états pareils, loin de moi cette idée. Et dire que je voulais te sortir de là, je te fais encore plus de peine que tes clients... Pardonne-moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 12:39

Elle se calma enfin alors qu’il renonça à agir. Elle n’était pas habituée à ce qu’on l’écoute ainsi et s’attendait à devoir se battre, Ailein avait oublié que c’était de Nathanael dont il s’agissait et que lui ne lèverait jamais la main sur elle.

- Ce n’est pas grave, je sais que tu veux juste bien faire. C’est tout pardonné

Ailein resta blottit dans ses bras, elle se sentait en sécurité comme ça. Tant qu’il était là il ne pouvait rien lui arriver, du moins c’était comme ça qu’elle le voyait.

- Tu ne devrais pas rester trop longtemps…ça va te coûter un prix de fou…

En faite, ce n’était pas tant que ça mais pour elle ça représentait beaucoup d’argent maintenant qu’elle n’y avait plus vraiment accès. C’était sans doute ce qu’il y avait de pénible dans sa situation, elle savait ce que c’était de bien vivre sans avoir à se soucier de l’argent mais sans exagération tout de même, elle avait grandi là-dedans et maintenant elle comptait soigneusement chaque pièce qu’elle pouvait trouver et ne se demander plus qu’est-ce qu’elle allait pouvoir s’acheter mais bien combien de temps elle pourrait garder cet argent. En plus, elle savait que ses études devaient lui coûter pas mal sans compter sa chambre et tout le reste, il n’avait pas besoin de se payer une pute pour rien. Les cris se calmèrent finalement, la porte claqua à nouveau et des pas raisonnèrent dans le couloir puis dans l’escalier puis plus rien si ce n’est les bruits habituel de matelas qui grincent et les voix qui provenaient du pub.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 18:05

Il la garda contre lui quelques minutes avant de se détacher d'elle doucement. Il aimait sa compagnie, et se promit de revenir la voir rapidement, peut-être avec quelques anciennes robes de sa soeur ou autres... Beaucoup de ces filles acceptaient plutôt bien leur situation, mais Ailien, semblait au contraire déracinée, comme une fleur qu'on a arrachée de sa terre d'origine.

Ce n'est pas le prix que ça va me coûter qui me dérange, mais bien le fait que je doive retourner à mes cours! Je m'en veux de te laisser ici... Tente de prendre soin de toi, et si jamais, jamais ce bouledogue te fais des misères, viens me voir, je t'hébergerai aussi longtemps qu'il le faudra!

Il déposa un baiser dans ses cheveux, caressant sa joue du bout des doigts, puis attrapa son chapeau qu'il vissa sur sa tête. Il ouvrit la porte et dégringola au bas des escaliers, où il lança une autre pièce à la tenancière, de bien moins grande valeur que celle qu'il avait laissée à son amie.

Arrivé dans la rue, il se frotta légèrement les épaules avant de se mettre à marcher rapidement. Elle avait si froid là haut qu'il n'avait pas eu le coeur à lui reprendre sa veste. Il viendrait la récupérer quand il repasserait la voir. Il s'éloigna et disparut au détour des ruelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mar 15 Nov - 22:21

Ailein le regarda partir en s’appuyant sur le bord de la porte de sa chambre. Au moins elle avait l’air un peu décoiffé et un peu tout croche. À peine Nathanael était-il parti qu’un homme s’engouffra dans sa chambre en refermant la porte. Il la jeta sur le lit et elle se retrouva rapidement écrasée par tout ce poids alors qu’il ne se gênait pas pour aller chercher ce pour quoi il avait payé. Elle avait de la chance, il ne la frappa pas. Ailein fit comme d’habitude, elle ferma les yeux et serra les dents en essayant faire semblant d’y prendre plaisir. Heureusement après quelques minutes ce fut terminé mais la nuit continua ainsi. C’est aux petites heures du matin qu’elle pu s’endormir. S’étant enroulée dans la veste de son ami, elle se blottit dans son lit et dormit pendant quelques heures avant de se faire réveiller par sa patronne. S’habillant en vitesse, elle descendit au pub qui était presque vide hormis quelques saoulons dans les coins et commença à ramasser les bouteilles et les verres vides. Le premier client de la journée entra, un journal du jour sous le bras et monta à l’étage. Toujours à ramasser, Ailein tomba sur le journal et surtout sur le grand titre du jour. Écris en lettres qui lui parurent immense, le journal annonçait la mort de Frederik Scott, le propriétaire de la plus grande entreprise de distribution de tissus de Londres. La jeune femme perdit connaissance avant même d’avoir pu lire le contenue de l’article. Elle reprit connaissance quelques instants après et monta s’enfermer dans sa chambre avant d’éclater en sanglots. La dernière fois qu’elle l’avait vu c’était avant de fuguer…alors qu’il lui rappelait sans cesse qu’elle devait être raisonnable et écouter sa tête plutôt que son cœur. Elle aurait dû l’écouter. Maintenant il était mort et personne n’était là pour hériter de l’empire familial qui allait sûrement finir entre les mains d’un cousin éloigné quelconque. Ailein dû se ressaisir, elle ne pouvait pas passer la journée en larmes sans se faire poser des questions. Et qu’est-ce qu’elle répondrait alors ? Qu’elle était l’héritière de ce commerce florissant ? Elle ? Une prostituée ? Qui croirait ça ?

La jeune femme se remit donc à nettoyer avant de se préparer pour la soirée. Son premier client se présenta au pub vers dix-neuf heure. C’était un de ces hommes qui passe ses journées à décharger les bateaux, sans doute ceux que l’on rencontrait le plus fréquemment dans cette partie de la ville. Il était grand et massif…et c’était sur elle que ça tomba. Ailein n’était pas trop d’humeur et tenta de se défiler en refilant la tâche à une autre fille mais l’homme l’attrapa par la taille et la souleva pour la jeter sur son épaule. Il la porta ainsi jusqu’à la chambre alors qu’elle se débattait. Elle reçue quelques bons coups pour la « discipliner ». L’homme la tenait solidement par les cheveux alors qu’elle le sentait…dégoulinant de sueur…sentant le poisson… C’était dégoutant et il y allait fort en plus. Super…c’était ce qu’elle retiendrait de la journée où son père était mort. Quand se fut terminé, l’homme resta là. Assise sur son lit, Ailein ne comprenait pas.


- Pour ce que j’ai payé va falloir que tu bosses salope.

Plutôt clair…Et apparemment celui-là n’était pas près de la laisser tranquille. Il lui passa dessus quelques fois et semblait ne pas en avoir assez. Quand finit par partir, Ailein avait mal un peu partout, remettant sa robe, elle s’enveloppa dans la veste de Nathanael. et regarda par la petite fenêtre au carreaux brisés de sa chambre qui donnait sur la ruelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 4:00

Nathanael rentra dans sa chambre, alluma un peu dans son poêle à charbon et s'installa à son bureau. Il travailla une paire d'heures avant que ses yeux ne commencent à se fermer tout seuls. Il referma ses épais livres, se deshabilla rapidement et s'effondra sur son petit lit.

Le lendemain, après ses cours, il rendit visite à sa soeur, qui se rétablissait plutôt bien de sa triste aventure. Il lui parla de son amie dans le besoin, et dix minutes plus tard Masson venait lui apporter un ballot contenant quelques robes et une cape chaude, simples mais décentes. Il fila ensuite vers le bordel pour aller récupérer sa veste, le sourire aux lèvres. Il allait pouvoir l'aider un peu, et se réjouit à l'idée du sourire qui allait éclairer son visage.

Il traversa le pub animé et bruyant, et grimpa les escaliers avant de se diriger vers la chambre de Ailien. Il frappa quelques petits coups à sa porte. Comme il n'entendait pas de bruit "d'activité", il poussa la petite porte et entra. Il sentit l'odeur caractéristique de sueur et de sexe, alors que Ailien lui tournait le dos, debout près de la fenêtre. La pauvre avait dû avoir une dure nuit, le visage défait, et enroulée dans sa veste.

Hey ma belle... on ne t'a pas laissée tranquille hein? Viens là...

Il serra doucement contre lui son corps abîmé et brutalisé.

J'ai une surprise pour toi... j'espère que ça te fera retrouver ce sourire qui te va si bien

Il laissa retomber le ballot de vêtements, puis fit lentement glisser sa veste des frêles épaules de son amie. Il saisit ensuite la cape, qu'il ferma autour de son cou.

Il se recula en souriant, attendant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 9:58

Ailein continua à regarder distraitement par la fenêtre quelques minutes. Elle repensait à tellement de chose, lorsqu’elle entendit frapper à la porte, ce qui la ramena durement à la réalité. Figée sur place, elle ne dit rien, attendant que le prochain entre…ne comprenant pas pourquoi ils semblaient s’acharner sur elle cette journée là. La jeune femme entendit alors la voix rassurante de son ami et se calma aussitôt. Elle sentit ses bras l’entourer un moment alors qu’il lui dit qu’il avait une surprise pour elle. Nathanael reprit alors sa veste mais posa autre chose sur ses épaules, une cape ? Ailein resta un moment de dos à lui à profiter de la chaleur de la cape avant de se retourner. Elle avait quelques bleus sur le visage et les yeux rougit par les larmes mais un maigre sourire se dessina sur ses lèvres et s’agrandit un peu plus en voyant les vêtements sur le lit.

- Merci…c’est…c’est beaucoup trop voyons…

Elle ne semblait pas particulièrement heureuse mais dans sa voix on sentait qu’elle l’était réellement. Ailein s’approcha de lui en passa ses bras autour de son cou pour appuyer sa tête contre le torse de Nathanael. Elle ferma les yeux et respira profondément, essayant de débarrasser ses narines de cette odeur poisseuse dont elle avait l’impression qu’elle lui collait à la peau. Elle se sentait dégoutante mais avait besoin de la présence de son ami pour se sentir en sécurité et un peu plus humaine. C’était le seul qui venait discuter avec elle, qui s’intéressait à ce qu’elle disait.

- Désolée…j’ai eu une dure journée

Ce n’était pas tant le client qui venait de partir, elle avait l’habitude de ce genre de choses, que la nouvelle qui l’avait frappée ce matin là. Ailein ne prit même pas la peine d’examiner ce qu’il lui avait amené, simplement heureuse de savoir qu’elle aurait quelque chose à se mettre pour l’hiver qui était toujours glacial dans cette chambre. Elle ne s’était pas attendu à le revoir si vite mais ça lui faisait un bien fou comme à chaque fois. Pourtant il y avait tant de choses qu’elle n’osait pas lui dire, certaine qu’il la traiterait de menteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 10:56

Il ne put s'empêcher d'avoir un mouvement de recul alors qu'elle se tourna vers lui et qu'il put voir son visage blessé. Quel homme sur terre, quel déchet humain avait pu infliger ça à une si frêle créature. Son coeur se serra, et il prit une décision. Sans un mot, pour ne pas qu'elle s'oppose à lui, il lui fit face, et défit la cape, qui retomba sur le sol. Puis il attrapa la maigre robe qui la recouvrait à deux mains et la déchira, des morceaux de tissus reprisés un nombre incalculable de fois retombèrent sur le parquet graisseux. Il contempla une seconde son corps aussi abîmé que son visage et détourna le regard le temps d'attraper une des robes de Theodora posée sur le lit.

Ne dis rien et ne crie pas... Pas un mot c'est compris?

Il effleura sa bouche pâle du bout de son index, avant de lui prendre les bras et les lui lever. Puis il lui enfila la plus chaude des robes de Theodora, et posa ses mains sur ses hanches pour la faire se tourner et lui présenter son dos. Il attrapa le lacet de la robe et commença lentement à le serrer pour la fermer. Il prit ensuite la cape qu'il replaça sur ses épaules maintenant chaudement vêtues, ramassa les quelques affaires de valeur qu'il y avait dans la pièce et la prit par la main.

Je ne peux plus te voir comme ça, c'est plus fort que moi! Je te sors de cet enfer, que tu le veuilles ou non. Chez moi c'est loin d'être un palace, mais il y fait chaud, tu pourras t'y reposer, et personne n'abusera de toi à moins que tu me le demandes à corps et à cris. Suis-moi, on y va.

Il l'entraîna dans le couloir, la tenant fermement par la main. Ils descendirent les escaliers, au bas desquels la patronne attendait de pied ferme. Sans lui adresser le moindre mot, il lui glissa une nouvelle couronne dans la main, avant de continuer sa route. Elle se mit à pousser des cris d'orfraie, mais rien ne pouvait l'arrêter. Ils circulèrent entre les tables et c'est seulement une fois dehors qu'il se détendit, ralentit l'allure et deserra son étreinte autour de sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 11:36

Ailein s’inquiéta quand il la repoussa avant de lui enlever sa cape et les larmes lui montèrent aux yeux quand il déchira sa robe. Elle craignait le pire…de réaliser que dans le fond il était comme les autres. Tremblante sous son regard, la jeune fille n’osa pas broncher. Elle avait l’impression d’avoir perdu son dernier secours, comme si on venait de couper la dernière corde qui la rattachait à l’espoir. Elle se laissa faire comme une simple poupée mais fut vraiment étonnée de voir qu’il l’habilla d’une nouvelle robe qu’il avait amené, cette fois elle ne comprenait plus rien mais Nathanael lui avait expressément dit de se taire et, n’étant pas encore certaine de ce qu’il voulait, elle préférait obéir docilement. Il ferma la robe et replaça la cape sur ses épaules. Ailein ne pu s’empêcher de se sentir bien, au chaud dans des étoffes qui n’avaient pas été recousu des dizaines et des dizaines de fois. Elle resta de marbre au centre de la pièce alors qu’elle le voyait attraper quelques objets lui appartenant et ne s’opposa pas quand il lui saisit la main. C’est alors qu’elle eut droit à des explications sur ce qu’il venait de faire et qui lui semblait si étrange. Une étincelle brilla dans son regard, elle n’arrivait pas à y croire. C’était comme dans les contes de fées qu’on lui racontait quand elle était petite, quelqu’un était venu la sauver. Ailein réalisait que c’était dangereux…que Nathanael aurait sûrement des problèmes à partir ainsi avec elle. Après tout, ici elle était une marchandise qui rapportait

- Mais on…

Elle n’eut pas le temps de rajouter quoique se soit qu’il l’entraina sans le couloir puis dans l’escalier. La jeune femme crue que cette fuite était finie quand elle aperçut sa patronne au bas des escaliers mais Nathanael lui donna une pièce et continua son chemin entre les tables. Comprenant ce qui se passait, Mme Longstone se mit à leur crier de revenir. Ailein craignait ce qui se passerait et suivait son ami à la trace. Une fois dehors alors qu’il desserra sa prise, elle se jeta à son cou.

- Merci…

La porte du pub s’ouvrit dans un fracas et Ailein poussa un cri de surprise en apercevant un des « gardiens ». Elle aurait dû s’en douter qu’il s’en mêlerait. L’homme les regarda tout les deux un moment avant de poser son regard glacial sur la jeune femme et de lui lancer d’un ton méprisant :

- Ramène ton cul ici tout de suite Ellen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 11:51

D'un geste protecteur, il la fit se glisser derrière lui, et fit face au gardien en retroussant les manches de sa chemise.

D'abord, c'est Ailein! Laisse-nous partir, je te le conseille vivement! Je suis connu dans le quartier comme "Nate les poings d'acier", alors rentre gentiment. J'ai payé ta patronne, on en reste là!

Mais le colosse n'avait pas l'air facile, ni conciliant. Bien au contraire... Et il s'approchait d'eux, d'une démarche lourde et déterminée.
Nathanael se pencha pour murmurer à l'oreille de sa protégée.

21 Rosewood Street, vas-y et attends-moi. N'ouvre à personne!

Il attrapa rapidement la clef de sa chambre, lui glissa dans sa main pâle, et la repoussa doucement en arrière.

Maintenant VA-T-EN, COURS!

Puis il refit face à son assaillant, les pieds bien campés sur les pavés de la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 12:07

Elle resta derrière Nathanael pour ne pas que le gardien lui tombe dessus. Il l’avertit, espérant sans doute que ça le ferait reculer et retourner simplement dans le pub mais ça ne fonctionna pas. L’homme s’approcha d’eux. Ailein senti quelque chose de froid glisser dans sa main alors qu’il lui dit une adresse. Elle se mit ensuite à courir dans la bonne direction et le gardien voulu s’élancer à sa poursuite mais se retrouva confronter à Nathanael.

- Toi, tu vas le payer.

Un premier coup de poing parti vers le jeune étudiant. Nul doute que c’était un homme puissant comparable à ceux que Nathe avait dû affronter déjà auparavant mais qui ne semblait pas du tout le craindre malgré sa réputation de boxeur. Cet homme avait une mission et c’était de ramener le bétail dans sa chambre et s’assurer qu’elle rapporte assez.

Pendant ce temps, Ailein continuait à courir, n’osant pas s’arrêter ou se retourner de peur que quelqu’un ou quelque chose la rattrape pour la ramener au Red Rose. Si jamais elle y retournait elle passerait un sal quart d’heure c’était certain et elle ne voulait pas que ça arrive. Après quelques rues, elle se rendit compte qu’en continuant comme ça elle finirait par se perdre au lieu d’arriver à la bonne adresse. Se calmant un peu, elle finit par arriver devant la bonne porte et se servit de la clef pour l’ouvrir. Entrant à l’intérieur, elle referma la porte et pu enfin reprendre son souffle. Ne restait plus qu’à attendre le retour de Nathanael, en espérant qu’il ne lui arrive rien. Ailein n’osa toucher à rien, elle s’assit au sol près de la porte en regardant la clef entre ses mains.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 12:34

Une heure après il entendit des pas lourds dans l'escalier, et des coups légers frappés à la porte.

C'est moi Milady...

Lorsqu'elle lui ouvrit, il s'engouffra dans la petite pièce qui lui tenait lieu de résidence, et se laissa retomber sur l'unique chaise en soupirant. A la lueur de la lampe à pétrole, on pouvait voir que sa lèvre était fendue, et qu'un bel oeil au beurre noire colorait son visage. Sa chemise était à moitié déchirée, laissant entrevoir d'autres ecchymoses. Cependant il sourit à Ailein en attrapant une cigarette, qu'il alluma à la flamme de la lampe, et resta silencieux une seconde, contemplant la fumée qui s'élevait mollement dans l'air.
Puis son regard se posa sur sa protégée. Elle avait déjà tellement meilleure allure habillée normalement. Il allait s'occuper d'elle.

Il s'est bien défendu, le salaud, mais ma réputation n'est pas volée... Je crois qu'il a compris quand je lui ai fait cracher une ou deux dents... A partir de maintenant c'est ici chez toi...

D'un geste de la main,il lui désigna la pièce dans laquelle ils se trouvaient, avant de le rabaisser en grimaçant. L'endroit n'était pas grand, mais il était correct. Un parquet un peu brut couvrait le sol, habillé d'un vieux tapis qui avait connu des jours meilleurs. Un lit deux places en métal, avec un édredon épais et des draps propres bien que plus de prime jeunesse, une table couverte de livres, de papiers, de plumes et une bouteille d'encre, avec des piles de livres tout autour; Dans le coin restant, une petite table avec une cuvette en émail et une cruche assortie, avec une serviette posée sur le côté du meuble. Un coffre de bois était posé au pied du lit. La pièce était éclairée par une fenêtre à deux battants, encadrée de vieux rideaux fanés. Un poêle à charbon, installé près du bureau, complétait l'ameublement. Avec ça, deux chaises, une devant le bureau, et une placée près de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 13:04

En entendant les pas dans l’escalier, Ailein sentit son cœur s’affoler en s’imaginant le pire mais en entendant la voix de Nathanael, elle poussa un soupire de soulagement en allant ouvrir la porte. En le voyant, elle baissa honteusement les yeux en constatant que ça n’avait pas dû être une bataille facile. Mais il affichait un sourire…ça ne semblait pas l’avoir dérangé de se faire blesser à cause d’elle. Elle regarda autour, ça lui rappelait la chambre dans laquelle elle avait vécu un moment avec son mari. Ce n’était pas du grand luxe mais c’était chauffé et donc beaucoup mieux que ce qu’elle avait enduré depuis des années.

- Merci…

Ailein s’approcha de lui pour s’asseoir au sol à côté de lui et appuyer sa tête sur ses genoux. Elle aurait voulu pouvoir le remercier, faire quelque chose pour lui puisqu’il venait en quelque sorte de lui sauver la vie.

- Sans toi je n’aurais jamais pu passer au travers de tout ça…et je serais sans doute encore coincé là-bas pour le reste de mes jours…s’il y a quoique ce soit que je peux faire tu n’as qu’à le dire.

Elle craignait de devenir un fardeau pour son ami en vivant avec lui mais elle n’avait nulle part où aller sinon, Ailein trouverait bien une façon de se rendre utile. Après tout, elle savait faire un millier de choses. Cette journée avait peut-être commencée par un drame mais finalement, c’était un véritable rêve qui l’entourait maintenant. Elle n’avait plus à être un morceau de viande qui attendait patiemment de se faire passer dessus par à peu près n’importe qui et simplement ça était un soulagement immense, un énorme poids qu’elle n’avait plus sur les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Riverblossom
Étudiant en droit
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 05/09/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 15:25

Nathanael sourit en la voyant ainsi, si reconnaissante. Elle revenait de loin, de si loin... mais il n'en avait sauvé qu'une, une parmi des millions. Sa main s'égara dans ses cheveux bouclés quelques minutes, puis une fois sa cigarette terminée, il écarta doucement sa protégée pour se relever, jeta sa cigarette dans le poele, et s'approcha du meuble de toilette.

Il s'appuya quelques secondes sur le bois, avant de remplir la cuvette d'eau. Il fit glisser ses bretelles le long de ses bras, et commença à déboutonner sa chemise, qui retomba sur le sol. Elle vit les nombreuses cicatrices qui zébraient son dos large, la plupart anciennes, mais une ou deux taches foncées s'étaler sur ses côtes et ses épaules, marques de son récent combat. Il plongea son visage dans l'eau, avant de s'essuyer avec sa serviette. Il tamponna ensuite ses autres blessures en grimaçant.


Je regrette simplement de n'avoir pas eu le courage de te sauver plus tôt... Et pour me faire plaisir c'est simple, remets-toi, grossis un peu, retrouve tes couleurs, et trouve-toi un fiancé qui n'est pas un crétin fini d'accord? Ca sera déjà un bon début...

Il s'assit ensuite sur le lit, et garda sa serviette appuyée sur ses blessures encore sanglantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Le Red Rose   Mer 16 Nov - 18:04

Ailein s’écarta doucement pour qu’il puisse se lever et l’observa. On avait qu’à le regarder pour réaliser que lui aussi n’avait pas eu la vie facile, ce n’était pas la même chose mais c’était un autre genre de victime de la pauvreté. Au moins, il avait pu s’en sortir alors qu’elle s’était littéralement jetée dans la gueule du loup. La jeune femme s’assit près du poêle pour rester au chaud tout en écoutant attentivement ce que Nathanael lui disait. Les quelques marques sur son visage avaient pris une teinte violacée, elle était méconnaissable. Dire qu’il y avait quelques années de cela elle était radieuse avec son air angélique et l’abondante couronne de cheveux blonds qui encadraient son visage.

- Ce n’était pas un crétin…il était tellement gentil…

Elle se souvenait surtout du moment où elle l’avait rencontré alors que son père lui expliquait le fonctionnement de l’entreprise. Ailein était toujours convaincue que ce n’était pas un homme mauvais…que c’était simplement l’alcool et la pauvreté qui avait tout ruiné. Biensur, elle n’était pas idiote non plus et savait que c’était à cause de lui qu’elle c’était retrouvée à la rue

- Il a changé c’est tout…Tout le monde change

Ailein se leva et marcha un peu dans la chambre avant d’enlever sa cape et de la poser sur le coin d’une chaise. Elle examina tout les livres qui devaient sans doute lui servir pour ses études et repensa alors à quelque chose.

- Est-ce que tu as le journal ?

Après tout, elle n’avait toujours pas lu l’article sur la mort de son père et voulait savoir ce qui lui était arrivé et aussi qu’est-ce qui adviendrait de sa mère. C’était un peu étrange qu’elle sache lire, elle n’était qu’une prostitué mais ça traduisait bien qu’elle avait eu une certaine éducation que les femmes n’avaient généralement pas grâce à son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Red Rose   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Red Rose
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La City :: Ville :: Pubs-
Sauter vers: