AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Byzance Faraday

Aller en bas 
AuteurMessage
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Byzance Faraday   Mer 16 Nov - 13:13


FARADAY, Byzance

Identification
  • Nom: Faraday
  • Prénom: Byzance.
  • Âge: 33 ans.
  • Sexe: Masculin.
  • Rang Social: Bourgeois.
  • Profession: Propriétaire et rentier.
Caractère

Byance est double, bien évidemment. D'apparence sympathique, quoique très discret, il joue de ses charmes et du mystère qui l'entoure pour attirer l'attention - les attentions. Très peu loquace, très calme, il fait preuve d'une politesse extrême et d'une douceur sans pareille. Sa compagnie est recherché pour sa culture et ses propriétés, mais également pour les fables qu'il raconte sur le Nouveau Monde. En apparence, Byzance est un homme étrange, fascinant, mais en qui les gens peuvent avoir confiance.
Bien sûr, ils se trompent. Byzance est en réalité un monstre froid, implacable, incapable du moindre sentiment d'Humanité. Persuadé d'être missionné par des divinités mystérieuses, il accomplit ce qu'il considère être comme son Grand Plan, son Chef d'Oeuvre pour "leur" prouver qu'il est digne de figurer à "leurs" côtés. Maniaque, colérique, égocentrique, violent, destructeur, Byzance est en réalité un obsédé, un pervers, un monstre brutal qui ne vit plus dans la réalité - si tant est que ce fut un jour le cas.

Apparence

Byzance a un attrait étrange. S'il n'est pas "beau" selon les standards classiques, il a une séduction étonnante. De taille moyenne (un mètre soixante-quinze), assez maigre, il a une peau blême et froide, son corps ayant la particularité d'avoir beaucoup de difficultés à se réchauffer. Ses cheveux sont d'un blanc pur, ses yeux ont des pupilles sombres comme le charbon et ses doigts sont si fins et si blanchâtres qu'ils pourraient passer pour des lames, dans la nuit.
Son corps est sec, rugueux. Il s'habille à la mode, cependant, tenant à une certaine élégance. Ses gestes sont lents, posés, élégants, son débit est doux, presque aérien. Il étonne et attire, même si son torse est ravagé de cicatrices et que ses jambes ont été brûlées au fer rouge, dans sa jeunesse ; évidemment, ces éléments sont cachés à la bonne compagnie qu'il recherche.
Biographie

Byzance Faraday n'existe pas. C'est un nom d'emprunt, une identité forgée dans les plaines du Midwest Américain, par un jeune adulte qui jurait de devenir l'égal de ses dieux, deux ans plus tôt.
Celui qui allait devenir Faraday était un enfant non-désiré d'une prostituée de New York, abandonnée par son maquereau dès qu'elle fut trop grosse pour satisfaire ses clients et ses obligations de rendement. Obligée de fuir la ville, après avoir osé lever la main sur son "maître", elle s'établit comme fille de joie errante, régulièrement prise dans les diligences et les villages par les hommes de passage ou ceux qui se lassaient de leurs femmes. L'enfant grandit sans amour, sans attention, devant mendier, voler et se battre pour simplement manger et survivre. Rapidement, il comprit que sa mère, dont l'attrait diminuait au fil du temps et qui se réfugiait dans les paradis artificiels, ne pouvait rien lui apporter. A neuf ans, il s'enfuit dans la nuit, alors même que sa génitrice était occupée à régler ses dettes au saloon auprès de trois clients.

Errant, seul, dans les plaines américaines, il fut rapidement intégré à une bande de hors-la-loi, qui lui apprirent à se débrouiller seul, à tuer, à fuir et à vivre en groupe ; il ne parvint pas à s'habituer à leurs existences. Après avoir remboursé ses dettes auprès d'eux, par des vols ou par d'autres moyens qu'il aurait préféré oublier, le jeune homme les abandonna à l'âge de quatorze ans, après cinq longues années où il avait été autant leur larbin que leur porte-flingues.
Redécouvrant New York, ville de sa naissance, il grandit dans les quartiers pauvres, luttant encore pour survivre, s'attirant la haine des gangs locaux du fait de sa couleur de peau, très blanche, et de ses cheveux, pâles eux aussi. Beaucoup le prenaient pour un envoyé du démon, et l'asile lui fut même refusé auprès d'une église et d'un pasteur, qui songeait également à lui comme un représentant maléfique.

Enlevé par des marchands ambulants, qui voulaient le vendre ou s'en servir comme monnaie d'échange. L'adolescent s'enfuit à nouveau, mais seulement après avoir été longuement torturé et marqué aux jambes par ses ravisseurs, quand ils comprirent qu'il n'avait rien à leur rapporter.
Prenant un emploi de dockers à Washington, oubliant ses déboires, il passa six ans dans la ville, se musclant malgré son physique difficile, trouvant auprès de la confrérie des dockers une famille de substitution. Il aurait pu vivre longuement cette existence simple, dure, mais honnête ; hélas, le destin ne l'entendait évidemment pas ici.

Attiré par une forte somme d'argent, lui qui n'avait jamais eu que le minimum vital, il accepta une offre étonnante : faire partie d'un convoi qui mènerait de nouveaux engins guerriers sur la Côte Ouest, la compagnie d'armement ayant besoin de bras tout le long du trajet. Si la moitié du parcours se passa bien, dans les plaines du Midwest, le convoi fut attaqué par des Amérindiens, qui massacrèrent les hommes - sauf le futur Byzance Faraday.

Abandonné, presque mort, il parvint à survivre et erra longuement dans les déserts, avant de se rapprocher de la tribu qui l'avait attaqué. Des dix années qui suivirent, nul ne sait véritablement ce qu'il a fait : il ne resta guère longtemps auprès de ses agresseurs, marchant, s'oubliant dans les plaines arides et désertiques. Il semble que le futur Byzance Faraday ait perdu l'esprit et ait découvert un nouveau niveau de conscience, ayant eu apparemment accès, au gré des rencontres et des visites rapides dans les bibliothèques, à des livres étranges et étonnants;
Certaines rumeurs disent qu'il s'est établi dans la ville d'Arkham, étudiant quelques mois à l'Université Miskatonic. Il y aurait découvert des ouvrages étranges, interdits, qui amenaient la Mort et la Malédiction sur leurs lecteurs. D'autres racontent que la ville d'Arkham n'existe pas, ou a été rayée de la carte après les horreurs qui s'y sont produites.

Le fait est que, une fois son "apprentissage" achevé, l'homme décida de s'appeler Byzance Faraday, et passa une semaine entière à se frapper le torse au couteau et au fouet, pour entrer en communion avec ses divinités.
Il décida ensuite de partir, de fuir ce pays qui avait ravagé son esprit et son corps, et prit le premier bateau pour Londres. Là, il parvint, avec son charme, son attrait et sa culture, lui qui s'était grandement documenté durant ses dix années d'errance, à s'attirer les faveurs de certains tenanciers d'établissements suspectes dans les quartiers pauvres. Acceptant de se soumettre à leurs désirs, il monnaya son corps étrange et mystérieux contre de l'argent, qu'il utilisa pour se payer, par la suite, ses propres établissements. Le fait que ses "amants" disparurent régulièrement dans des conditions étranges ne fit que faciliter sa propre acquisition de leurs commerces.

Désormais à la tête de deux bars et de deux maisons de passe, Byzance vit de ses rentes et attire une clientèle bourgeoise, voire noble, avec ses soirées à thème et ses propositions extrêmes.
Cependant, en secret, l'homme continue de prier ses dieux étranges et païens, ayant eu une autre envie en rejoignant Londres : faire de la capitale du monde le siège de son pouvoir, la base de son ascension. Désireux de devenir l'égal de ses divinités, il voit dans les meurtres qu'il accomplit des rites, des étapes pour s'élever et devenir, lui aussi, un dieu, en dépossédant les hommes de leur Humanité pour l'ajouter à la sienne, et dépasser ainsi sa propre mortalité.
Résidence
  • Quartier :
  • Type de résidence : Maison dans un quartier pauvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Byzance Faraday   Mer 16 Nov - 13:23

Tout semble parfait, bienvenue dans cet univers à la fois lugubre et chatoyant. Je te valide, tu peux commencer à rp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Byzance Faraday
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La City :: Accueil :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: