AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un entretien d'embauche un peu particulier

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Un entretien d'embauche un peu particulier   Mer 30 Nov - 17:42

Charlotte bailla alors qu'elle regardait pensivement par la fenêtre de son carrosse aux vitres constellées de gouttes de pluie. La traversée de la Manche avait été d'un ennui mortel, et pour l'instant ce qu'elle avait du de Londres lui donnait presque envie de retourner à Paris. Des ruelles sales, grouillantes de loqueteux pouilleux qui regardaient son équipage comme si la reine elle-même passait devant leurs yeux. Au moins,elle était mieux conservée que Victoria!

Elle se pencha en avant et toqua à la cloison. Le cocher ralentit et se pencha vers sa maîtresse pour écouter ses doléances.

- Quand diable allons-nous arriver?
- Ce n'est plus très loin, miss De l'Ange, encore quelques rues et nous y sommes.
- Hum


Elle se laissa retombée dans la banquette de damas et posa son regard sur les habitations, qui se faisaient plus luxueuses et cossues; Enfin. Le carrosse entra au grand trot et s'arrêta en douceur devant le perron. Le cocher lui ouvrit la porte, et s'inclina respectueusement en lui tendant la main pour l'aider à descendre le marchepied. Une bottine ouvragée apparût alors par l'ouverture de la porte, prolongée par un bas d'une blancheur éclatante. Une poupée blonde en sortit, maquillée, poudrée, frisée à la perfection. Une robe bleu nuit, mettant en valeur son teint pâle et sa couleur de cheveux, froufroutait autour d'elle et annonçait un goût raffiné et sûr, de même que pour le chapeau qui ornait sa tête, savante composition de plumes et de rubans assortis à sa robe.
Le valet galopa ensuite pour la précéder, et toqua à la porte.

Mademoiselle De l'Ange souhaiterait s'entretenir avec Monsieur Farraday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 9:11

De longues secondes passèrent, où le valet subit la violence de la pluie et du vent londoniens, avant que la haute porte en bois ne s'ouvre. Révélant un vieux majordome anglais, dans le style le plus pur et le plus classique. Dont les yeux, fixés sur l'homme qui osait déranger la maisonnée, tenaient autant de la folie que du danger ; un être étrange, chez qui le regard révélait une passion menaçante.



"Mademoiselle De l'Ange... ?"

Le majordome leva lentement son regard vers le carrosse, d'allure bourgeoise mais guère plus. Il poussa un long soupir, avant de se tourner et de refermer la porte devant le valet.
Cette fois-ci, ce furent de longues minutes que celui-ci dut attendre sous la pluie et le froid, avant qu'enfin l'entrée de l'hôtel privé ne s'ouvre définitivement. Le majordome était toujours là, sec, froid, rigide, foncièrement opposé à ces entrées étranges et inadaptées.

"Monsieur est prêt à la recevoir. Exceptionnellement. Seule."

La porte s'ouvrit entièrement, révélant un intérieur dénudé. Le couloir d'entrée n'était composé que d'une table, d'un porte-manteau, de murs blancs et de deux portes, fermées, donnant sur le rez-de-chaussée. Un escalier menait à l'étage, mais à nouveau les marches étaient sobres et les éléments de luxe absents.

"Monsieur se trouve à l'étage."

Le majordome se lança alors dans une montée rapide de l'escalier, pour parvenir à un petit couloir menant à trois portes, également fermées. A nouveau, tout était nu, froid, blanc et peu éclairé : seule une bougie était présente, accrochée à un mur, pour apporter un peu de lumière à l'endroit.

"Monsieur vous attend dans le boudoir, deuxième porte."

Son ton était dénué d'émotion, et lui faisait bien comprendre qu'il n'appréciait guère sa présence.
En pénétrant dans la pièce, Charlotte découvrirait un petit espace, d'une quinzaine de mètres carrés ; avec une fenêtre fermée par un lourd volet ; une petite table ronde ; un siège, près d'elle ; un autre siège, qu'elle découvrait vaguement par la faible flamme d'une bougie posée sur la table ; et une forme obscure, ténébreuse, cachée dans l'obscurité et assise sur ledit siège.
La silhouette ne bougeait pas et attendait. En habituant ses yeux, elle pourrait découvrir d'étranges reflets blanchâtres dans les cheveux de l'inconnu. Qui continuait d'être muet, même après son entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 9:26

Si Charlotte fut agréablement surprise à la vue d'un majordome si rigide, distingué et... anglais, elle déchanta rapidement une fois qu'elle pénétra à l'intérieur de l'hôtel particulier, après avoir renvoyé son valet d'un léger signe du menton. Le terme "d'exceptionnellement" eut le don de la flatter assez pour la mettre dans de bonnes dispositions, et c'est avec un léger sourire aimable qu'elle suivit le majordome à l'intérieur.

Mais une fois dans le bâtiment, ses mignons sourcils se froncèrent en une moue désapprobatrice. On lui avait pourtant dit que son hôte était riche, et il vivait encore plus chichement que le plus puritain des pasteurs. Elle allait s'entretenir avec lui, et verrait bien de quoi il en retournerait. Au pire elle ferait jouer l'une ou l'autre de ses "relations". Rien d'autre ne perturbait le silence monacal de l'austère demeure que le trottinement de ses bottines et le froufrou de mètres de tissu précieux enroulés autour de sa gracile personne.

Elle fut introduite dans le fameux boudoir du maître, dans lequel elle se serait au moins attendue à un peu de raffinement, à la hauteur de son rang, mais toujours le même dénuement. A la lueur des bougies, elle remarqua pourtant sa... particularité. On lui avait déjà évoqué ce fait, et elle fut simplement surprise de le constater de visu. Sans plus de familiarités, elle s'approcha du fauteuil libre, et s'y assit en un mouvement gracieux, croisant ses petites mains gantées sur ses genoux.

Monsieur Farraday... certaines de mes connaissances m'ont dit de m'adresser à vous car... vous auriez des clients pour les...services que je propose. Nous nous entendons sur le type de services, bien évidemment...

Elle avait ponctué chacune de ses pauses d'un petit sourire charmeur, tentant de créer une sorte de complicité sur l'implicite contenu dans son discours. Elle se tenait très droite, et regardait son hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 9:35

Un long silence suivit ses paroles. Son interlocuteur, jusque-là muet, ne réagissait pas. Véritable statue, il était immobile, ses yeux fixant la jeune femme sans qu'aucune réaction ne vienne troubler son corps. Evidemment, quelques instants de cet étrange comportement ne pouvait que mener à une sourde tension, rampante et bientôt dominante dans la petite pièce ; apparemment, il semblait apprécier cet état de fait, vu qu'il le fit continuer encore longtemps.

Cependant, après cinq bonnes minutes, il s'avança, révélant son visage blême aux lueurs de la bougie. Légèrement en avant sur son siège, les mains jointes devant sa bouche, il continuait de fixer Charlotte. Il ouvrit enfin la bouche, une voix posée et douce sortant lentement de ses lèvres.

"J'emploie des catins dans les quartiers pauvres. J'emploie des filles de joie aux docks. J'emploie des éponges humaines dans les ruelles sombres de WhiteChapel. Et j'emploie ce que je ne peux appeler autrement que des trous dans les salles sombres des habitats précaires de banlieue. Aucune de ces destinations ne semble convenir à une personne aussi distinguée que vous."

Son ton n'avait rien d'agressif : il énonçait des faits, avec un aspect cru qui pouvait choquer ; il ne s'en souciait guère. Ses yeux roulaient sur le corps et les formes de Charlotte, d'abord avec respect puis, de plus en plus, avec un intérêt que réprouvait la morale.

"J'envisage d'étendre mes services aux quartiers bourgeois. Pour cela, j'ai besoin d'un autre type de... prestataire. Des femmes jeunes, distinguées, polies, respectueuses, discrètes et qui acceptent les défis. Êtes-vous de cette catégorie, Mademoiselle De l'Ange ? J'ai entendu parler de vous, dans ce milieu qui est le nôtre. Votre réputation est intéressante... mais je ne me fie jamais aux réputations."

Il était devenu plus froid sur sa dernière réflexion. Jusque-là, il avait flatté la jeune femme, maintenant il tentait de la pousser un peu plus loin.

"Je ne m'intéresse qu'aux faits. Et quels sont les vôtres ?"

Un défi. A voir comment elle pourrait y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 9:49

Son interlocutrice ne sembla pas être déstabilisée par le long silence que lui imposait son éventuel futur patron. Au contraire, elle fixait sur lui le même regard tranquille, avec ce léger sourire aux lèvres, mi charmeur, mi insolent. Un léger haussement de sourcil vint cependant briser ce masque lorsqu'il énuméra le type de filles qu'il employait. Rien pour elle, évidemment. Elle inclina pourtant légèrement la tête en guise de remerciement silencieux à son compliment.Elle allait répondre quelque chose lorsqu'il reprit la parole. Et cette fois-ci il tint un discours qui lui plut beaucoup. Une proposition, un projet. Exactement ce qu'il lui fallait.

Son sourire s'étira, et elle se pencha légèrement en avant, ce qui eut l'avantage de mettre en avant son décolleté, bordé de dentelle, alors que Byzance examinait ses formes. Elle sembla se rengorger plutôt que de s'en effaroucher, en femme habituée à susciter le désir.

Je suis une profiteuse et une opportunise, monsieur Farraday. Rien n'est trop beau pour moi, et j'aime l'argent tout comme le pouvoir. J'aime les hommes et j'aime jouer avec eux. Laissez moi deux nuits avec un homme et je vous en fait un client régulier prêt à dépenser des fortunes, à se ruiner, pour me couvrir de diamants, m'offrir du champagne, tapisser les murs de roses rien que pour l'espoir de m'écarter les cuisses à nouveau. Je suis chère, monsieur Farraday, mais je vaux le prix que je demande. Vous l'avez dit, vous connaissez ma réputation...

Elle se mordit les lèvres une seconde avant de continuer d'une voix enjôleuse.


Voudriez-vous en faire l'expérience, monsieur Farraday?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 12:41

Aucune expression ne passa sur son visage quand Charlotte se pencha, pour afficher plus clairement ses formes et ses atouts. Calme, immobile, il continuait de la fixer, laissant ses réflexions et ses yeux vagabonder sur son corps, visiblement grandement absorbé par les pensées qui régnaient dans son esprit.

Au bout de plusieurs longues secondes, il reprit la parole. Sa voix n'avait pas changé de ton, toujours calme et posée. Il semblait doux, d'un côté, mais étonnamment sombre et sauvage, par l'éclat de ses yeux et son étrange chevelure.

"J'ai pour habitude de ne vendre que ce que je connais, Mademoiselle De l'Ange. Les catins, les filles de joie, les éponges et les trous que j'emploie ont toutes subi un examen attentif de ma personne. Si vous désirez travailler pour moi, une telle étape est indispensable."

Lentement, il se recula sur son siège et croisa les jambes. Une attitude passive et d'attente.

"Vous avancez une qualité de prestation importante, et je serai ravi de pouvoir l'offrir à mes clients - si elle est avérée. Je vous l'ai dis, je me lance dans un niveau supérieur de notre activité et j'ai besoin de produits variés, nouveaux, mais de qualité importante et exceptionnelle. Londres regorge de courtisanes et de catins de luxe, et ce n'est pas cela qui assurera la rentabilité de ma nouvelle société. Comprenez donc que, malgré votre réputation, je suis loin de vous faire une pleine et entière confiance."

Il sentait qu'elle était en confiance et se voyait déjà avoir l'emploi ; une petite remise en question, couplée à une provocation, suffirait à la forcer à le convaincre plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 13:08

Elle ne regimba pas lorsqu'il lui dit que toutes les filles qu'il employait avait passé un examen attentif. Après tout, c'était normal, quelques mauvaises filles et c'était son gagne-pain qui disparaissait. Seulement, le fait qu'il la compare à un vulgaire produit, une simple marchandise, lui plut beaucoup moins. Elle était Charlotte de l'Ange, nom d'un chien! Et pas une de ces filles anonyme qu'on peut ramasser à la pelle, en loques et ivres sur tout dock de Londres. Elle était un mythe, une promesse qu'on murmurait d'oreille à lèvre sous le sceau du secret, comme un mythe urbain.

Néanmoins, elle aimait les défis, sachant qu'elle allait le relever haut la main. Une lueur amusée s'alluma dans ses prunelles bleues alors qu'elle se relevait. Baissant chastement les paupières, elle saisit d'une main le lacet qui fermait le devant de sa robe. Puis, replongeant les yeux dans ceux de son hôte, elle le tira lentement. Le cordon de soie émettait un léger sifflement alors qu'il glissait d'oeillet en oeillet. Progressivement ses épaules, puis sa gorge se dénudèrent, avant que la robe ne retombe sur le sol en un délicieux froufrou. Elle se retrouva donc en corset de soie rouge bordé de dentelle noire, une courte jupette qui lui arrivait au milieu des cuisses, et de bas de soie noire, maintenus contre ses jambes par deux rubans rouges. Elle avait gardé ses mignonnes petites bottines noires, alors qu'elle s'avança lentement vers Byzance, et s'assit sur ses genoux. Une de ses mains alla se perdre dans sa chevelure immaculée, alors que de l'autre elle se mit à lui caresser le torse. Sa bouche, quant à elle, commença a effleurer d'abord imperceptiblement, puis sensuellement sa nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 17:15

"Mademoiselle De l'Ange."

Sa voix était froide, beaucoup plus qu'avant. Il n'avait eu aucune réaction lorsque Charlotte s'était dévêtue, lorsqu'elle s'était approchée de manière sensuelle et lorsqu'elle avait commencé ses caresses et ses tendresses.

"Si je veux une jeune fille qui se déhanche en se déshabillant et qui me caresse vaguement, j'en appelle aux filles de joie que j'emploie. J'espérais qu'une courtisane puisse m'offrir plus."

Ses yeux sombres se posèrent sur le visage angélique de la jeune femme. Pendant de longues secondes, il la fixa, le regard vide, une expression d'une neutralité terrifiante comme seul élément de réponse aux interrogations de l'invité.
Finalement, il posa ses mains blêmes, non gantées pour une fois, sur les hanches de la courtisane.

"Si c'est tout ce que vous avez à proposer..."

Il n'avait rien à rajouter. La menace était claire, la provocation évidente. Il commença à la soulever, à l'enlever de ses genoux pour mettre fin à leur entretien. A elle de réagir en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 17:50

Elle ne répondit rien lorsqu'elle l'entendit prononcer son nom,et continua ce qu'elle était en train de faire. Cependant, elle fut destabilisée par sa froideur et son apparente indifférence. Mais quand il remit en cause ses talents, elle fut vraiment vexée. Pour qui il se prenait celui-là! Elle avait eu tout Paris à ses pieds, il n'allait pas lui apprendre ce qu'elle avait à faire!

Surtout lorsqu'il la saisit par les hanches pour la relever, et la rejeta comme une actrice qui rate une auditon. Quel prétentieux! Elle le défia du regard, relevant la tête avec fierté.

Je pensais que vous souhaiteriez un démarrage en douceur... Eh bien passons à la vitesse supérieure alors!

Sans cesser de le fixer elle s'agenouilla et posa ses mains sur les chevilles de Byzance, avant de les remonter lentement jusqu'à l'entrejambe. Là, elle commença à promener doucement sa main sur cette zone, jouant avec ses doigts, accentuant et relâchant la pression.

Ceci vous convient mieux,monsieur Farraday?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 18:04

Ses yeux sombres s'abaissèrent sur la jeune femme. Il avait suivi son manège, mais n'avait aucunement réagi lorsqu'elle avait parlé, exprimé son incompréhension et sa colère, à peine contenue, d'être traitée ainsi. Il n'avait pas non plus bougé quand elle s'était accroupie et avait commencé ses caresses plus poussées qu'avant.

"Mademoiselle De l'Ange."

Le ton était toujours froid, le visage inexpressif.

"Je préfère en effet de telles pratiques. Une courtisane de votre réputation sait réagir aux provocations, j'avoue que j'en suis rassuré. Et assez impatient de découvrir ce que vous préparez pour la suite."

Immobile, pendant qu'elle tentait de le troubler, il continuait de la fixer. Après de nouvelles longues secondes, il avança lentement sa main du visage de la jeune femme. Le contact de ses doigts froids et blêmes fut étrange, étonnant, troublant ; il commença à lentement caresser sa joue droite, si pure, si tendre, si parfaite.

"Vos talents ne semblent pas surestimés, si vous continuez ainsi."

Légèrement avancé, il continuait sa légère caresse, mais ne faisait rien d'autre. Un geste, petit, pour rassurer Charlotte mais sans plus ; il ne voulait pas qu'elle soit assurée de sa victoire alors qu'elle était encore lointaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 18:28

Son sourire en coin revint sur ses lèvres alors qu'elle entendit le compliment dans la bouche de Byzance. Enfin! Mais bon, elle en avait connu des plus coriaces que lui. Elle continua ainsi ses attouchements en les intensifiants, faisant monter le désir et l'excitation progressivement. Puis, elle se redressa, se mettant debout devant son hôte, et attaqua la suite des réjouissances. Sa main vint se glisser dans le pantalon de son patron, puis dans ses sous-vêtements, afin de continuer ce qu'elle avait commencé. Elle avait compris que son interlocuteur avait un contrôle parfait de ses émotions et réactions, aussi ne se fia-t-elle pas à ce qu'il faisait.

Elle sentit cependant une réaction positive de sa part, et se glissa un peu pus contre lui, son autre main revenant caresser son torse. Lorsqu'elle sentit que les choses allaient dans le bon sens, elle recula de quelques pas, s'asseyant sur le rebord de la table du boudoir, une jambe sur la table, une jambe pendant dans le vide. Elle continua à le regarder avec gourmandise alors qu'elle défit les premiers crochets de son corset, dénudant une partie de sa poitrine blanche comme du lait. Elle lui fit signe ensuite de venir la rejoindre, sa poitrine se levant et s'abaissant au rythme de sa respiration accélérée. Elle allait lui montrer, elle allait lui prouver qu'elle était la meilleure, et c'est lui qui la supplierai de travailler pour lui, voire de recoucher avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 18:38

Il ne réagit pas quand elle recula.
Il ne réagit pas quand elle commença à délier son corset, libérant sa poitrine attirante.
Il ne réagit pas quand elle lui fit signe de venir, après avoir démarré une forte excitation chez lui.

Lentement, il se leva, s'approcha d'elle alors qu'elle semblait attendre, fébrile, ses gestes. Il s'accroupit devant elle, posant ses mains blêmes et froides sur le corset. D'un geste étonnant, sauvage et violent, il arracha le vêtement, libérant totalement le torse de la jeune femme. Ses yeux remontèrent immédiatement vers les siens, contenant à ce moment-là une passion brûlante et animale.

Muet, toujours, ses caresses devinrent plus nombreuses, plus régulières, plus précises. Pendant de longues secondes, ses mains volèrent sur le corps de la jeune femme : visage, poitrine, épaules, hanches, bras, nuque. Ses doigts semblaient être partout, semblaient courir sur la peau blanche et nue de Charlotte.

Ses lèvres s'approchèrent d'elle, se posant avec une douceur étonnante vu sa récente brutalité sur le torse de la courtisane. Il se recula cependant immédiatement, ses mains s'arrêtant sur les hanches de la jeune femme.
Ses yeux se fixèrent dans ceux de Charlotte, attendant la suite. Selon lui, elle devait être troublée, intéressée voire excitée par ses gestes ; elle qui était placée jusque-là dans une position de courtisane, devant tout faire, rabrouée même par ses premiers gestes, était désormais face à une nouvelle réaction de son hôte. Un nouveau test, bien sûr, pour découvrir son comportement face à l'imprévu. Après tout, il l'avait prévenu : il recherchait capable de réagir et de faire face aux défis. A elle de le prouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Ven 2 Déc - 18:53

Pendant quelques instants, elle crut que c'était un nouveau test et qu'il ne l'approcherait pas. Et pourtant. Elle frémit lorsqu'elle le sentit poser ses mains sur sa poitrine, et empoigner son corset à deux mains. Les crochets s'ouvrirent en une seconde, avant que le reste du vêtement n'atterrisse sur le sol. Elle n'était pas contre un peu de brutalité de temps en temps, ça la changeant des dandys effarouchés qui osaient à peine la toucher.

Elle le laissa donc prendre le contrôle, se laissant manipuler comme une belle poupée docile, ce que les hommes adoraient. Ce qui la surprit pourtant, ce furent les qualités d'amant de son futur patron. Elle apprécia ses caresses, et ses baisers. Tout ceci commençait à devenir très intéressant, et elle se dit que de temps à autres, passer un moment avec lui pour le plaisir ne serait pas désagréable du tout. Rien ne perturbait le silence religieux de la pièce que leurs deux souffles accélérés par leur... entraînement. Puis il s'arrêta. Sans même se poser de questions, elle recommença à diriger le cours des évènements. Sa main se glissa dans la nuque de Byzance pour reprendre ses lèvres, alors qu'elle enroula sa jambe autour de la taille de son patron, le maintenant contre elle, se mettant à onduler souplement contre lui au rythme de leurs souffles, sa poitrine pressée contre le torse de son amant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 8:46

Il rejeta sa tête en arrière, refusant les lèvres de Charlotte. Son regard sombre se posa dans les beaux yeux de la courtisane, un éclair étrange passant à l'intérieur. Son visage demeurait toujours immobile, impassible, malgré la passion qui semblait les étreindre.

"Chez moi, une courtisane n'embrasse pas. Je leur laisse ce luxe à ceux qu'elles choisissent."

Retrouvant le silence, il se rapprocha à nouveau de la jeune femme, passant ses mains sur sa poitrine pour participer également. La règle qu'il venait d'énoncer était très bien acceptée par ses employées, qui avaient l'impression qu'elles avaient une certaine liberté d'au moins une partie de leur anatomie. Elles se sentaient alors appréciées, et mettaient plus de coeur à l'ouvrage.
En réalité, il n'avait créé cette loi que pour des raisons sanitaires : si les corps de ses employées étaient en plus ou moins bon état, il savait également que leurs bouches pouvaient receler des maladies et des dangers importants pour leurs clients, vu leurs mauvaises vies. Autant éviter de troubler un mari volage en lui associant une infection qu'il ne saurait justifier ; il n'en serait que plus fidèle à son commerce par la suite.

Il se rapprocha totalement d'elle, son bassin se collant au sien pour ne former qu'un amas de chair en transe, vibrant au même rythme, se balançant au même moment. Lentement, ses yeux remontèrent vers ceux de Charlotte alors que ses mains agrippaient sa jupette ; d'un coup sec, il craqua à nouveau le vêtement et allongea avec force son corps sur la table.
Se plaçant au-dessus d'elle, il la dominait complètement alors qu'elle ressentait son effet sur lui. A elle de réagir, à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 9:07

Elle fut surprise de sentir Byzance se reculer, et refuser ses lèvres, cependant son amour propre fut moins bafoué lorsqu'il lui en expliqua les raisons. Ce petit avertissement la ramena à la réalité : elle s'était laissée entraîner par le plaisir, oubliant les raisons de sa venue ici, et même où elle était. Son amant était très doué, et c'était une chose rare.

Sa jupette retomba sur le sol en un bruit soyeux, et elle se retrouva nue contre lui, ne gardant qu'un ras du cou en perles autour de son cou gracile, ses bas et ses bottines.Elle s'allongea totalement sur la table, satisfaite, s'apprêtant, au vu de ce à quoi elle avait déjà eu droit, à passer un moment très agréable. Son souffle s'accéléra lorsqu'il s'allongea sur elle, et elle entreprit d'ouvrir sa chemise de ses doigts agiles, les boutons de son pantalon subirent le même sort, et elle fit glisser les derniers remparts de tissu qui les séparaient.

Ses mains s'égarèrent sur ses fesses, le pressant contre elle alors qu'elle fixait son regard, les joues rosies par l'action et l'excitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 9:39

Sa chemise ouverte sur son torse blême pouvait laisser paraître les cicatrises présentes sur son torse ; celles-ci mèneraient à de la curiosité, des questions, des hypothèses et des rumeurs. Bien plus qu'il ne pouvait admettre chez ses employées.

D'un geste autoritaire, il arrêta les doigts de Charlotte alors qu'elle commençait à ouvrir ses boutons. Aucune parole ne fut échangée, mais ses yeux sombres furent suffisamment chargés d'éclairs et d'ordres muets pour qu'elle comprenne que cette zone était exclue. Il se radoucit cependant quand ses doigts experts firent sauter les liens de son pantalon, sentant le tissu glisser le long de ses jambes blanchâtres.

Se collant d'autant plus à son corps presque nu, voluptueux et bien en chair, il déposa d'étonnants tendres baisers sur la poitrine, les épaules et le cou de Charlotte. Alors qu'il n'avait été, presque, que violence jusque-là, il semblait pour le moment intéressé par le propre confort de la courtisane ; ses mains continuaient de voler sur sa chair tendre et jeune, autant pour la caresser que pour l'amener d'avantage à l'état voulu.

Après plusieurs minutes d'un tel traitement, son regard sombre se reposa dans celui de Charlotte. Il stoppa tous ses gestes, toutes ses attentions, pour lentement et avec une tendresse étonnante accomplir l'acte attendu par tous deux.
En réalité, il n'agissait guère ainsi avec toutes ses employées. S'il les traitait toutes avec égard, au début, le corps, les charmes et le professionnalisme de la Française l'intéressaient ; il voyait là l'occasion de profiter d'un moment réel, loin des tests usants et sans intérêt qu'il organisait pour ses employées. Là, le plaisir apparaissait, et c'était nouveau - rafraîchissant.

Avec la même douceur, il commença une série de mouvements tendres. A voir comment Charlotte réagirait à un tel paradoxe, après une brutalité précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 10:30

En femme qui avait l'habitude d'être au service des hommes, elle abandonna les boutons de chemise quand Byzance la stoppa, pour s'intéresser à une partie beaucoup plus importante.Chaque "client" avait des envies, des attentes, des marottes qui lui étaient propres, il suffisait de les connaître pour en faire des hommes heureux. A nouveau elle se sentait grisée par les mains expertes qui s'occupaient d'elle. Elle avait connu pire comme entretiens d'embauche, et elle avait rarement ressenti autant de plaisir avec un homme, même avec ceux à qui elle s'était offerte pour s'amuser ou pour s'occuper.

Au moins un qui savait rendre les femmes heureuses, et elle s'appliquait à lui rendre la pareille, pour une fois qu'on lui réservait un tel traîtement. Elle sentit leurs deux corps se rapprocher jusqu'à n'en former qu'un, et elle émit un doux soupir de satisfaction lorsqu'il entra en elle, ses lèvres roses entrouvertes.

Une jambe autour de sa taille pour le maintenir contre elle, et son bras autour des épaules de son partenaire, elle se mit à répondre à ses assauts avec fougue. Il n'allait pas se remettre de ce qu'elle était en train de lui offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 17:57

Il était charmé, également. Lui qui était habitué à des employées passives, impressionnées par la bâtisse, son apparence et ses manières, il appréciait la dextérité et le talent de la jeune femme. Le simple fait de ne pas tout dominer, de ne pas tout mener avait un aspect étrange ; cela donnait une originalité et un intérêt nouveaux à ce petit test, qui prenait une ampleur imprévisible lorsque Richard, son majordome, était venu lui annoncer sa venue.

Tendrement, doucement, il continuait son mouvement, ses mains massaient avec lenteur et attention la chair attirante et voluptueuse de Charlotte. Son corps était définitivement bien plus attirant, bien plus soigné et bien plus intéressant que celui de toutes ses autres employées ; la jeune femme était définitivement un produit original, qu'il saurait vendre avec intérêt et avec forte rentabilité.

Cependant, de telles pensées étaient bien éloignées de son esprit, à ce moment-là. Les yeux rivés sur le visage presque angélique de Charlotte, absorbé par l'instant et le plaisir, il continuait de prendre soin d'elle et de développer une douceur rare, presque paradoxale vu le début de leur "exercice".
Il n'en oubliait néanmoins pas l'objet de leur échange : malgré le plaisir éprouvé, il ne pouvait s'y abandonner définitivement. Réfléchissant, quelques secondes, à la suite des événements, il prit une décision claire et définitive.

Sans prévenir, il posa ses mains sur les hanches de Charlotte. Sans aucun préambule, il recula, corps et âme, pour immédiatement après la tourner, la retourner en réalité. Désormais couchée, sur le ventre, sur la table, il la recula pour que ses jambes battent en l'air. Avec une sauvagerie nouvelle, une certaine brutalité, cependant teintée de douceur pour ne guère blesser, il s'avança à nouveau, corps et âme, là où il l'avait quitté auparavant.
Il était curieux de voir la réaction de Charlotte. Et de continuer cet étrange moment, de plus en plus agréable au vu de ses propres préférences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 18:53

Elle s'abandonnait lentement au plaisir comme on se prélasse dans un bain d'eau chaude. C'est qu'il se débrouillait vraiment bien le bougre, vraiment bien! Leur étreinte se prolongeait alors qu'elle s'agrippait à son amant pour rester tout contre lui, faisant tout son possible pour impressionner son amant en le satisfaisant au maximum, tout en ne crachant pas dans la soupe non plus. Les amants qu'elle aurait par la suite ne seraient pas tous aussi bons, doux et experts...

Elle fut cependant surprise lorsqu'il lui saisit les hanches et la fit se placer sur le ventre, son postérieur rebondi offert aux désirs de son partenaire. Cela ne la choqua pas outre mesure, car nombre de ses "protecteurs" affectionnaient ce genre de pratique, que bien souvent ils n'auraient même pas eu l'idée de pratiquer avec leurs femmes. Ses mains agrippèrent la table alors qu'elle rejeta sa tête en arrière, quelques boucles blondes échappées de son chignon travaillé cascadèrent sur son dos. Elle suivit les mouvements et la cadence imposés par son amant, qui la guidait en gardant ses mains sur ses hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 19:07

Il était surpris ; très agréablement surpris.

Lui qui s'était attendu à une réaction, à un rejet, à un petit soupir ou à un grognement n'avait eu qu'une courtisane dévouée, prête, accueillante et habituée. Il avait presque eu des remords à la tester en un sens, dans une position qu'il savait être difficile, ardue et douloureuse. Il commençait clairement à apprécier le professionnalisme de Charlotte, mais aussi ses charmes, son corps, sa douceur et son calme.
Elle était une véritable courtisane, bien loin de toutes les filles qu'il avait pu rencontrer, tester et mettre dans les rues auparavant. Il tenait là une perle rare.

Lentement, il se dégagea d'elle, après quelques mouvements appuyés. Un certain intérêt pour son plaisir, étonnamment, apparaissait dans son esprit. Doucement, à nouveau tendrement, il se mit à la caresser, à l'étreindre, à faire voler ses doigts agiles et blêmes sur sa peau nue, sur le peu de vêtement qu'il restait sur lui. Appuyant volontairement dans les zones qu'il avait senties comme les plus sensibles, il voulait rendre le moment agréable - autant pour l'intensifier, le faire durer que pour le partager, aussi, avec elle.

Il s'attarda ainsi sur sa poitrine, ses intimités, avant de s'avancer à nouveau. Doucement, avec un intérêt rare pour sa personne et pour une de ses employées, il retourna auprès d'elle, auprès de cette zone qui lui était d'un intérêt exceptionnel bien que réprouvé par la morale. A voir si elle aurait apprécier ces quelques attentions, tandis qu'il posait ses mains sur ses hanches pour la pousser vers lui en un rythme régulier, ardu et puissant.
A nouveau, une sauvagerie, une bestialité naturelle explosait en lui, et il avait du mal à la retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 19:29

Il avait presque envie de rire lorsqu'elle comprit que la position qu'il venait d'adopter était censée la choquer ou la faire réagir. Là,c'était une promenade de santé par rapport aux demandes extravagantes qu'on lui avait proposées. Elle se souvenait d'un vieux marquis qui voulait se faire lécher les pieds par une chèvre pendant l'acte, ou d'un jeune poète torturé qui avait tenu à ce qu'ils se retrouvent dans un cimetière, pour qu'elle se donne à lui sur la tombe de ses parents. Et j'en passe. Mais elle pouvait se permettre de refuser, de se montrer exigeante.

Il recommença ensuite ses caresses électrisantes et grisantes, appréciant cet intermède bienvenu entre deux assauts fiévreux. Il semblait tenir au fait qu'elle prenne autant de plaisir que lui, qu'elle s'amuse autant que lui, et elle était en bonne voie. Il connaissait très bien les zones et le type de caresses qui pouvaient rendre une femme folle de désir. Sa poitrine se levait et s'abaissait au rythme de sa respiration accélérée.

Elle posa ses mains à plat sur la table et redressa légèrement le buste, se cambrant un peu en arrière, afin de suivre les assiduités de son partenaire. Lentement mais sûrement, le petit jeu auquel elle croyait se livrer au début de leur test, duquel elle était persuadée de sortir gagnante, était en train de prendre une autre tournure. Si elle savait rendre les hommes fous, lui semblait être aussi doué qu'elle, mais avec les représentantes du sexe opposé. De faibles gémissements s'échappaient de sa poitrine alors qu'elle suivait souplement les va-et-vient de Byzance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 19:43

Un maigre sourire, fugace, passa sur son visage quand il entendit ses soupirs. Apparemment satisfaite d'être traitée autrement que comme un simple produit, que comme une passade de quelques minutes par des clients qui ne pensaient qu'à eux, elle s'était relevée, offrant de toutes nouvelles sensations aux deux amants par ce simple geste.
Lui qui n'était guère habitué à une attitude proactive chez ses employées, et chez ses dernières amantes, appréciait grandement. Charlotte était définitivement une femme remarquable, douée, accueillante, tendre et sauvage ; un mélange terrible, impressionnant, et qu'il saurait monnayer au plus cher lors de ses futures tractations.

Se relevant lentement, grandissant ses jambes, il souleva la jeune femme elle-même, pour qu'elle repose sur ses mains et soit dans un angle étonnant, novateur mais qu'il affectionnait ; et il voulait le partager. Sans s'en rendre compte, la situation était changée : le test avait disparu, le dominant s'était effacé. Il se donnait à elle autant qu'elle le faisait, il se plongeait en elle autant qu'il l'avait fait avec ses premières expériences, quand il croyait encore en l'amour, en la tendresse et en la douceur réelles.

Après quelques secondes, il tenta à nouveau de la surprendre en redescendant rapidement vers le sol. S'accroupissant, en la tenant contre lui, en rythmant toujours leurs mouvements, il s'assit totalement avant de l'attirer à lui.
Serrant son dos contre sa chemise, l'asseyant sur lui, tenant sa voluptueuse poitrine entre ses mains expertes, il se laissait aller aux baisers, caresses et légères morsures dont il ne pensait plus jamais user. Charlotte était cependant différente, une perle rare ; à polir, encore, mais déjà exceptionnelle. Et sienne, pour les heures à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 19:58

En poupée docile et dévouée, elle se laissa faire, joli jouet dans les mains de son amant. Elle ne put cependant se retenir de pousser un cri de surprise lorsqu'il la releva, la plaçant dans une position jusqu'alors incongrue et inconnue pour elle, et pourtant pas désagréable. Cependant, sa peur de tomber, ou de se blesser freina ses ardeurs.

Heureusement, il revint à une position et à des pratiques qui lui étaient plus familières. Elle posa sa tête contre l'épaule de son amant,glissant une main dans ses cheveux, pendant que l'autre était posée sur la hanche de Byzance. Des gémissements incontrôlés et non feints s'échappaient de ses lèvres alors qu'elle se cambrait sous les assauts de son partenaire, le plaisir décuplé par ses caresses et ses jeux érotiques appropriés; Elle n'avait jamais rien connu de tel, il avait allumé un brasier en elle, et pour l'amour du ciel elle ne souhaitait qu'une chose, c'était qu'il continue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 20:13

Les ébats continuèrent, de longues minutes, de longs instants ; le temps n'avait plus d'importance pour lui. Perdu, tant physiquement que psychologiquement, en Charlotte, il n'avait plus d'intérêt pour rien que pour l'intensité de leurs corps, de leurs rythmes. Il parvenait même à en oublier les Paroles, la Passion qui hantaient pourtant son quotidien ; ses pulsions n'avaient plus d'existence alors que lui et la courtisane ne faisaient plus qu'un.

Harassés, usés, abusés même, ils s'échouèrent après de telles prouesses. Lui s'abandonna sur le sol, après un ultime soupir de plaisir, collé à la jeune femme. Se reculant définitivement, presque avec regret après tant d'émotions, il roula sur le sol, incapable d'agir autrement.
Il n'avait plus de force ; c'était bon.

La bouche ballante, le corps transpirant, presque nu, il avait du mal à reprendre sa respiration. Inconsciemment, il se rapprocha d'elle ; ne la toucha guère de ses mains, ne l'entoura pas de ses bras, mais il y avait un contact. Faible, limité, mais paradoxal et étonnant vu leur relation initiale.
Définitivement, quelque chose avait changé pour eux - entre eux. Il ne serait plus entièrement son employeur, elle ne serait plus entièrement et uniquement son employée. Ils seraient, sûrement, plus. Et il n'était pas persuadé de détester, tant ces moments communs lui avaient permis de se découvrir autrement, de développer ses sens dans de nouvelles directions, bien utiles pour ses propres plans.

Fatigué, il s'abandonna au sommeil réparateur, allongé sur le sol, auprès d'elle, le corps vaincu et vidé par l'effort - les efforts, même. Mais dieu qu'ils avaient été doux, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Sam 3 Déc - 20:27

Elle s'abandonna à la violente vague de plaisir qui la submergea, la laissant tremblante et épuisée. Quelle expérience! Lorsqu'elle n'était encore qu'une adolescente naïve, elle lisait des histoires à l'eau de rose, où le jeune premier et l'héroïne tombaient amoureux au premier coup d'oeil. C'était ce qui venait de se produire, sauf que ce n'étaient pas leurs coeurs, ou leurs âmes, qui avaient trouvé leur moitié, mais leurs corps. Comme si ce que faisait chacun d'eux ne faisait que décupler le plaisir de l'autre, et inversement. Deux experts dans le domaine des plaisirs de la chair qui s'unissaient, et c'était une gerbe d'étincelles qui apparaissait.

Jamais elle ne s'était donnée à ce point, jamais elle n'avait été réduite au bord de l'épuisement physique et sensuel. Elle mit quelques minutes à retrouver son souffle, et à faire que ses muscles transis acceptent de se remettre en marche. Elle fut surprise, d'après ce qu'elle avait vu de Byzance, de le sentir se rapprocher d'elle. Elle aurait définitivement du mal à se passer de ce genre d'exercices dans le futur, et elle avait bien l'impression que c'était la même chose pour Byzance. Comme Tristan et Iseut, ils avaient bu à la même coupe un philtre empoisonné, qui les lierait dans une communauté des corps. Elle était quasiment nue, il ne restait que ses bas, un peu descendus, et ses bottines. Elle se pencha pour tirer de ces dernières une petite fiole dont elle avala le contenu en grimaçant, avant de se rallonger, sa cascade de longs cheveux blonds se répandant sur ses épaules blanches et sa poitrine dénudée. Elle ferma les yeux, respirant profondément, appréciant la chaleur du feu de cheminée.
Elle se redressa alors sur un coude, et effleurant la chemise à moitié déboutonnée de son amant du bout des doigts, sourit en coin, amusée de l'effet produit. Le feu projetait sur sa peau blanche des lueurs orangées et rouges, et faisait scintiller ses yeux malicieux. Elle murmura doucement.

Alors, monsieur Farraday, estimez-vous que ce test a été concluant?

Si elle n'avait pas été aussi épuisée, elle serait bien repassée à l'attaque, mais il ne fallait pas trop abuser des bonnes choses. Elle savourait sa victoire, allongée à côté de lui, comme un chat qui se prélasse près du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entretien d'embauche un peu particulier
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La City :: Résidences :: Quartiers Pauvres :: Maison de B. Faraday-
Sauter vers: