AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un entretien d'embauche un peu particulier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Dim 4 Déc - 12:19

Son regard était fixé sur son siège. S'il s'était rapproché de la jeune femme, il n'avait eu aucune envie de la toucher, de la caresser, de lui apporter un peu de douceur. Après tant d'ébats, tant de folie imprévisible et incontrôlable, il retrouvait ses sensations et la réalité. S'il ne regrettait en rien ses attitudes, son comportement et le plaisir vécu par tous les deux, il voulait recréer une certaine distance avec Charlotte.
Clairement, il se sentait l'envie grandissante de se retrouver à nouveau auprès d'elle, de sentir à nouveau ses mains, sa peau et sa tendresse ; il n'en était cependant guère plus qu'un employeur pour elle, qu'il traiterait la plupart du temps comme une employée. Cependant, parfois, souvent même si le résultat était le même qu'aujourd'hui, ils seraient... différents. Plus proches, unis, collés l'un à l'autre ; et c'était extrêmement plaisant.

Lentement, il tourna son visage blême vers elle. Ses yeux avaient perdu l'éclair et l'éclat qui étaient apparu durant leurs farouches ébats. Il parla quelques secondes après, d'une voix posée et bien loin des tons précédemment employés.

"En effet. Je ne puis remettre en cause vos capacités, vos charmes et votre professionnalisme. Vous êtes définitivement une courtisane d'un niveau impressionnant. Vous serez parfaite pour la nouvelle affaire que je développe. Au vu de vos talents, je ne tiens pas à vous traiter comme mes autres employées. Vous aurez vos propres appartements, votre valet logera près de vous et vos quartiers professionnels seront plus intéressants que ceux de votre collègue. Vous toucherez 40% des revenus issus de votre activité. Est-ce que cela vous convient ?"

Charlotte était toujours attirante, le feu faisant devenir et vaguement apparaître ses formes transpirantes mais encore si attirantes. Cependant, l'instant était dédié aux affaires, et il ne voulait pas mêler les deux. Le plaisir avait été intense, mais était achevé ; pour l'instant, tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Dim 4 Déc - 12:49

Charlotte continuait de fixer Byzance, toujours fascinée par la teinte si pâle de sa peau, encore plus blanche que la sienne. Et ses yeux étranges qui laissaient une drôle d'impression. Puis il se mit à parler, et elle comprit clairement que le temps des plaisirs était révolu, et que l'heure était aux négociations. En bon homme d'affaires, il énuméra ses qualités, ce qui lui fit agrandir son sourire, et le remercier d'un hochement de tête discret, en femme habituée à recevoir souvent de tels éloges.

De prime abord, les choses s'annoncèrent plutôt bien, et il lui proposa des conditions qui étaient à la hauteur de son rang. Elle s'imaginait déjà la chambre, un imposant lit à baldaquin aux draps de tissu précieux, des fleurs, des bougies, des pampilles de cristal... un vrai boudoir luxueux où les hommes de la haute société ne se sentiraient pas dépaysés, loin des chambrettes des hôtels de passe des bas quartiers, où les filles vivaient dans les crasses, et n'étaient séparées les unes des autres que par un simple drap tendu parfois... Mon Dieu!

Elle tiqua cependant au pourcentage. Il lui offrait le gite et le couvert, ainsi que sa protection et ses contacts. C'était une bonne chose. Mais d'un autre côté, toute cette affaire ne serait rien sans elle, ce qu'elle était, ce qu'elle faisait. Elle faisait le gros du travail, aussi trouva-t-elle juste de négocier une marge supplémentaire. Elle roula sur le ventre, les jambes relevées en arrière battant doucement dans l'air. Elle posa son menton sur ses mains croisées.

Je vous remercie de vos compliments, mais je me dois d'émettre une objection. Vous avez dit que je suis rare, et qui dit rare, dit chère... je prends cinquante pour cent... C'est peu,par rapport à ce que je peux vous rapporter, vous l'avez dit vous-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Dim 4 Déc - 13:43

Il aurait souri si l'instant n'était pas dédié aux affaires. Charlotte réagissait comme il l'espérait : elle ne se laissait pas faire, n'acceptait pas ses conditions comme parole d'évangile. Il aurait, en réalité, été assez déçu qu'après tant d'ébats, tant de maîtrise et tant de maturité, elle soit si passive dans la partie financière de leur relation. En un sens, il était rassuré par de telles paroles, et appréciait de la découvrir dans cette position.
Malgré le calme de leur conversation, ses yeux ne pouvaient s'empêcher de s'attarder sur le corps de la courtisane. Après leurs rythmes impressionnants et le plaisir redécouvert grâce à elle, il sentait que les formes, la peau et les talents de la jeune femme pouvaient encore le motiver, le pousser à s'abandonner encore une fois dans les creux de sa peau, dans les méandres de ses formes.

"Cinquante pour cent ?"

Son ton était celui de la surprise, voulu pour que Charlotte ne soit pas certaine de sa future victoire. Il ne voulait pas la lui offrir immédiatement, il ne voulait pas que ça soit trop facile.

"Hum... c'est une somme, il faut bien l'admettre..."

Les yeux dans le vide, collant son dos au sol pour faire semblant de réfléchir, il faisait volontairement durer le mystère et le suspense pour dompter légèrement la courtisane. Finalement, après quelques secondes, son regard sombre se fixa à nouveau dans celui de Charlotte. En voyant ses jambes battre derrière elle, il ne pouvait s'empêcher de se rappeler leurs ébats ; l'émotion qu'il devait contrôler était de plus en plus forte, la résistance de plus en plus difficile.

"J'accepte, cependant. Si vous faites de même une concession : vous acceptez, une fois par semaine, de reproduire ce test. Vous serez mon employée la plus chère, la mieux payée, la plus aidée et la plus respectée. Pour ce faire, je dois vérifier très régulièrement que vous en valez encore le prix. Et que vous ne vous reposez pas sur vos lauriers."

Une provocation, une nouvelle. Un nouveau test pour la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Dim 4 Déc - 14:05

Elle tendit ses bras en avant et s'étira comme un chat , arrondissant le dos quelques instants avant de se rallonger. Elle écouta donc ce que Byzance allait répondre à son objection. Ses muscles se détendaient, et elle se remettait doucement de leurs ébats intenses. Une délicieuse fatigue l'envahissait, et c'était agréable, elle se sentait gagnée par une douce somnolence.

Elle regardait le corps de son amant du coin de l'oeil, appréciant l'aspect de statue qu'il offrait, fort, puissant, harmonieux, et remarquablement doué. Etrange et fascinant.

En entendant sa proposition, et son idée de test régulier, elle se retint de rire. Il espérait lui mettre la pression, et il venait de totalement rater son effet de surprise. Surtout qu'elle savait ce que ses propos cachaient véritablement : il avait adoré ça, et comptait bien réitérer l'expérience. Surtout que de son côté, s'acquitter de cette tâche serait tout sauf une corvée. Il lui promettait une vie de reine, de favorite du harem, et tout ceci l'enchantait. Elle avait senti qu'ils ne pourraient pas se passer de tels échanges trop longtemps.

Toujours sur le ventre, elle bougea légèrement pour arriver à lui murmurer à l'oreille.

Mais, monsieur Farraday, cette condition, vous n'auriez même pas eu besoin de l'imposer...

Elle sourit, se mordant légèrement ses lèvres rosées, le visage à l'air mutin encadré par ses longues boucles blondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Dim 4 Déc - 14:39

Il resta silencieux de longues secondes après la réponse de Charlotte. Ses paroles résonnaient dans son esprit, s'envolaient dans ses pensées, rebondissaient dans ses souvenirs et ses fantasmes ; l'émotion était devenue trop difficile à maintenir, à maîtriser. Sans aucune volonté de la cacher, il laissa son corps éclairer la courtisane sur son état actuel, la froide expression qu'il avait affiché depuis la fin de leurs ébats explosant en morceaux.

"Je n'osais l'espérer, Mademoiselle De l'Ange."

Ses yeux retrouvèrent l'éclat endiablé qui les avait habités lors de leurs rythmes les plus infernaux, les plus terribles. Sans rien dire de plus, il posa ses doigts sur la chair souple et attirante de la jeune femme, se rapprochant d'elle. La fatigue l'avait quitté pour une fougue qui semblait intéresser Charlotte, et qu'il ne pouvait plus, maintenant, réfréner.

***

Plusieurs heures plus tard, il était assis devant la fenêtre ; ouverte.
La nuit était tombée, maintenant. Il avait décidé de lever le volet pour laisser l'air pénétrer dans la pièce et rafraîchir l'atmosphère, légèrement viciée par leurs ébats - à nouveau extraordinaires. Charlotte avait été une nouvelle fois parfaite, à la fois sauvage, patiente, soumise, rebelle et totalement ouverte. Il avait, avec elle, repoussé les limites de la morale et de l'éthique, testé de nouvelles pratiques, retrouvé d'anciens plaisirs et appris à apprécier les joies offertes par d'autres attraits, d'autres atouts, d'autres charmes de la courtisane. Il n'aurait jamais cru à quel point ses lèvres étaient gouteuses et tendres, par exemple.

Un sourire passa sur son visage. Debout, devant la fenêtre, nu hormis son torse toujours recouvert de sa chemise, il était transpirant ; mais bien. Ces ébats seraient une récréation et des plaisirs importants, chaque semaine. Des moments idéaux pour dépasser les souffles de la Passion et des Paroles.

Charlotte ne serait pas une diversion, mais un élément indispensable pour supporter la banalité du quotidien en attendant les moments de Passion. Elle serait une courtisane parfaite, lui rapportant un argent qu'il n'estimait même pas encore, mais également une partenaire débridée de telles folies.
Oh oui, il était ravi de sa présence ici. Il n'aurait jamais imaginé à quel point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   Dim 4 Déc - 15:05

Elle attendit quelques instants pour voir si sa provocation allait frapper sa cible. Hésitante quelques secondes. Mais en voyant quelle manifestation physique ses quelques mots avaient provoqué, elle sourit, à nouveau amusée par son pouvoir de séduction.Décidément, elle ne s'en lasserait jamais. Elle aimait susciter le désir chez les hommes, et les rendre dépendants, quémandant ses faveurs comme des chiens affamés.

Il le vit se rapprocher d'elle, poser ses mains sur elle et se l'approprier, ne pouvant résister plus longtemps au désir qu'elle avait fait naître en lui. Cette fois ce fut elle qui se hissa sur le corps de son amant, et s'adonna à nouveau à de fiévreux ébats, moins violents, mais tout aussi intenses que leur première expérience.

***

Après leur nouvel intermède, elle resta quelques instants allongée près du feu près de son amant. Sa maîtrise et sa passion l'avaient à nouveau ébahie, et laissée pantelante. Elle attendrait ses tête à tête avec plaisir. Elle avait alterné entre domination et soumission, maîtresse du jeu et poupée docile soumise aux désirs de son partenaire.
Lorsque ce dernier se releva pour se poster à la fenêtre, elle se leva à son tour, et commença à se rhabiller. Elle réagraffa lentement son corset, remonta ses bas, puis enfila sa robe silencieusement. Elle repoussa du pied sa jupette déchirée restée au sol, alors qu'elle s'approchait de son amant.

Elle se colla contre lui,maintenant revêtue, et sa main gantée caressa sa joue pâle et lisse. Elle ferma les yeux, et inspira pour s'imprégner du parfum naturel de sa peau. Elle avait du mal à revenir à la réalité après cette parenthèse si intense. Se dire que maintenant elle allait revenir dans son hôtel, prendre un long bain puis aller dormir, et passer la journée du lendemain à étoffer sa garde robe et surtout, à attendre sa réponse, son installation. Elle se pencha légèrement pour murmurer à son oreille.

Bonne nuit monsieur Farraday... Je dois vous avouer que j'attends avec impatience votre prochaine... vérification...

Sa main disparut dans une caresse alors qu'elle reculait et qu'elle tournait les talons. Il entendit ses bottines résonner dans les couloirs dénuder, et il l'aperçut grimper dans son carrosse. Elle lui jeta un dernier regard, un dernier sourire complice, avant que la porte de la berline ne se referme et qu'elle disparaisse dans la nuit dans un bruit de claquement de sabots sur les pavés de la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entretien d'embauche un peu particulier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entretien d'embauche un peu particulier
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La City :: Résidences :: Quartiers Pauvres :: Maison de B. Faraday-
Sauter vers: