AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)

Aller en bas 
AuteurMessage
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Sam 3 Déc - 9:00

Arrow Rues - Premiers pas.

Ailein.
Son nom, très certainement. Les seules syllabes qu'elle était parvenue à articuler alors qu'il la prenait dans ses bras et la menait dans les ruelles sombres de Londres. Passant les différents quartiers qui le séparaient de son hôtel particulier, il y parvint finalement après une dizaine de minutes de marche.

Ils arrivèrent donc devant la bâtisse à un étage, coincée aux limites d'un quartier bourgeois. Acheté pour beaucoup, décoré avec soin, tenu par un majordome sombre en qui il avait une totale confiance, il appréciait sa maison même s'il n'y vivait guère. Il préférait séjourner dans ses appartements au-dessus de ses établissements, pour régler au plus vite ses affaires.
Cependant, il y revenait régulièrement, surtout après ses soirées de Passion. Il avait besoin de se couper avec le monde et de retrouver une sérénité qui était absente de ses commerces.

D'un coup violent, il frappa dans la lourde porte de bois, qui s'ouvrit quelques minutes après. La figure stricte et tendue de Richard, son majordome anglais, apparut, un vague sourire lézardant son visage figé quand il le reconnut.



"Monsieur ?"

"Faites préparer la chambre bleue, Richard. Nous aurons une invité. Vous devrez vous en occuper dans les jours à venir. Je veux une bassine d'eau chaude, des pansements, un linge propre, une robe de chambre, de l'alcool, des sels et à manger."

"La chambre bleue est déjà prête, Monsieur. Je vous y apporte vos demandes."

Il acquiesça, pénétra chez lui, dans ce couloir blanc et dépouillé, avant de monter quatre à quatre les marches menant à l'étage, lui aussi blanc avec trois portes closes. Il entra dans la première sur sa gauche, une chambre peinte en bleu, évidemment. Un lit à baldaquin, une table, deux chaises, un siège confortable, deux fenêtres, une armoire, un miroir au-dessus d'une table de toilette en composaient le mobilier.
Avec douceur, il déposa Ailein sur le lit. Quelques secondes après, Richard arriva avec un plateau remplit de ses demandes, avant de disparaître en fermant la porte ; il avait cependant pris le soin d'allumer une bougie avant de partir.

"Ailein ? M'entendez-vous ?"

S'emparant du linge, il le mouilla dans l'eau chaude et commença à nettoyer ses plaies, avec une douceur rare.

"Vous êtes chez moi, Ailein. En sécurité."

Pour le moment, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Sam 3 Déc - 20:08

Ailein avait l’impression de n’être rien de plus qu’une simple poupée de chiffon. Elle n’arrivait plus à se tenir du tout, elle aurait pu être un cadavre dans les bras de cet homme si ce n’était de la respiration lente et régulière qui soulevait sa poitrine. Elle ne savait pas combien de temps il avait marché ainsi, ni où ils étaient alors quand elle entendit un bruit sourd contre une porte de bois, ça devait être une maison. La jeune femme entendit ensuite une autre voix qu’elle identifia comme celle d’un autre homme et fit un effort pour relever la tête un moment le temps de l’apercevoir. À entendre la façon dont il parlait et comment il était vêtu, elle se dit que ce devait être un domestique et en conclu donc que celui qui l’avait transporté jusque là devait avoir une certaine fortune sinon une certaine importance ce qui la rassura un peu. Après tout, les mauvaises gens sont rarement de ce monde, du moins c’est ce qu’elle croyait. Ailein ne voyait pas l’intérêt de faire des mauvaises choses lorsqu’on pouvait avoir tout ce que l’on voulait, rien de plus naïf.

Elle se retrouva rapidement allongée dans un lit du moins d’après ce qu’elle pouvait sentir. Byzance lui demanda ensuite si elle pouvait l’entendre et elle fit simplement oui de la tête. Ailein avait l’impression qu’elle pouvait lui faire confiance, qu’il lui voulait du bien, elle était loin de se douter dans quoi elle venait de s’embarquer.


- Merci….si je peux faire quelque chose…

Quand elle irait mieux, parce que là elle ne pouvait pas être d’une grande utilité mais elle lui restait tout de même redevable car ce qui lui serait arrivé si elle était restée seule dehors dans cet état était peu enviable. Ailein avait été élevé de cette façon. Ses parents venaient d’un petit village écossais avant de se marier et de se lancer dans les affaires et elle avait donc quelque valeur un peu naïve qui pourrait lui nuire autant que de contribuer à son charme certain. En faite, elle n’était qu’une pauvre petite chose, une enfant dans un corps de jeune femme qui n’avait pas encore fait face à la dure réalité de la vie dont on l’avait toujours protégé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Dim 4 Déc - 12:32

Un léger sourire lézarda son visage blême en entendant les quelques syllabes à peine prononcées par Ailein. Elle voulait faire quelque chose, être utile, rembourser sa dette ; touchant.

"Fermez les yeux. Reposez-vous. Reprenez des forces."

Sa voix était douce, tendre. Ses gestes étaient précis, attentionnés : il nettoyait ses plaies, son corps, sa peau blessée et abusée. Il n'osait pas encore s'occuper de la zone souillée : ce n'était pas le moment adéquat pour cela.

"Vous avez besoin de retrouver votre vitalité, Ailein. Cette maison sera votre sanctuaire tant que votre corps et votre âme auront besoin de sécurité et de repos."

Des bons sentiments, un discours plein de tendresse et d'humanité... il était réellement capable d'être un des meilleurs menteurs de Londres. Ailein souffrirait, bientôt, quand elle serait revenue à la conscience, quand elle aurait réellement compris qui l'avait récupéré et ce qu'il avait prévu pour elle. Richard l'aiderait, bien sûr : il la mettrait en confiance, le couvrirait de compliments pour qu'elle voit en Byzance Faraday un homme parfait et exceptionnel.
Et non pas l'indécrottable homme d'affaires, dénué de morale et d'éthique, qu'il était réellement.

"Je vous laisse, Ailein. N'hésitez pas à sonner cette cloche pour appeler mon majordome."

Il posa la petite cloche près d'elle, et se releva. D'un pas leste et doux, il retourna vers la porte, qu'il ouvrit. Disparaissant dans le couloir blanc, il retourna à ses études et à ses propres pièces. Il fallait opérer par étapes, avec elle. Et il n'avait aucune raison de se presser.

(HJ/ Je ne sais pas comment tu veux continuer le sujet, mais nous pouvons imaginer un léger saut temporel ici pour voir la suite des événements. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Dim 4 Déc - 12:53

Ailein n’appréciait pas vraiment de se faire toucher de la sorte par un homme mais il fallait bien que quelqu’un s’occupe de ses blessures alors elle fit un effort pour ne pas y penser. Elle ne bougea pas du lit pendant un moment et n’osa pas toucher à la cloche. Elle ne voulait pas déranger. Par contre, au fil des jours elle n’eut pas trop le choix et se retrouva face au majordome à quelques reprises. Curieuse, elle lui posa de nombreuses questions sur Byzance et il n’en dit que de bonnes choses alors, toujours aussi crédule, elle finit rapidement par ne plus s’en méfier. Pour elle c’est un homme bon qui l’avait sauvée en lui portant secours alors que son mari venait de la mettre à la porte et qu’un voleur l’avait agressé et avait tenté de la tuer. Ailein remit rapidement de ses quelques blessures qui n’étaient pas si grave que ça finalement. Après quelques jours, elle se leva du lit pour s’approcher du miroir et se coiffer un peu question de mettre un peu d’ordre dans les boucles blondes qui en avaient sérieusement besoin. Bien emmitouflée dans une robe de chambre elle s’approcha de la porte en se demandant si elle pouvait sortir. Après tout, elle n’était quand même pas prisonnière…mais elle préférait attendre des nouvelles de celui qui l’hébergeait qu’elle n’avait pas vu depuis quelques jours. Elle s’assit donc sagement sur une chaise près de la table et attendit. Ailein ne faisait pas grand-chose depuis ses quelques jours en dehors de ses brèves discussions avec le majordome. Elle sonna donc la cloche pour le faire venir et pouvoir avoir de nouveau quelque chose à faire en espérant ne pas trop le déranger dans ses tâches. Elle vit finalement la poignée tournée et la porte s’ouvrir mais fut surprise de ne pas se retrouver devant Richard mais plutôt devant l’homme qui l’avait conduite ici. Instinctivement, elle serra un peu la robe de chambre qui la couvrait déjà entièrement de toute façon.

(hrp :C’est court je sais mais c’est que je voulais vraiment répondre et que je suis pressée ^^ et que je ne voulais quand même pas faire jouer des personnages qui ne sont pas à moi.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Dim 4 Déc - 14:04

(HJ/ Il n'y a aucun souci. Wink /HJ)

En ouvrant la porte, il la découvrit assise, recouverte de sa robe de chambre. Emmitouflée dedans, craignant apparemment de trop en découvrir, elle était amusante : lui qui l'avait découverte à moitié nue, qui avait lavé son corps était vu comme un étranger, un inconnu qui ne pouvait voir ses formes. Vu le destin qui l'attendait, un tel comportement était humoristique, mais il se garda bien de le montrer sur son visage.

"Ailein ! Richard n'a donc pas menti : vous allez bien mieux. Je suis rassuré de vous découvrir debout et en meilleure santé."

Un sourire joyeux apparaissait sur son visage, tandis qu'il refermait du talon la porte de la chambre bleue. Ses bras étaient en effet chargés par un paquet rectangulaire, un long carton qu'il déposa sur le lit.
Devant le regard interrogateur de la jeune femme, il reprit la parole, d'une voix douce et posée. Charmante, toujours.

"Un cadeau. Après vos épreuves, j'ai songé qu'un présent agréable vous permettrait d'avancer et de reprendre confiance en l'existence. J'espère que cela vous conviendra."

En l'ouvrant, Ailein découvrirait une robe jaune, au style un peu daté mais qui était toujours attirant et agréable à l'oeil :



Il souriait encore, en la regardant. La suite de son plan était parfaite : après l'avoir sauvée, il la gâtait. Dans quelques temps, il exigerait qu'elle rende tout ce qu'il avait donné ; et elle souffrirait pour cela. Mais pas encore, pas tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Dim 4 Déc - 21:20

Ailein se redressa pour apercevoir ce qu’il y avait dans la boîte qu’il transportait. Mais évidemment elle ne vit rien puisque celle-ci était fermée. Il lui apprit que c’était un petit cadeau pour elle. La jeune femme se leva et s’approcha du lit afin d’essayer de savoir ce que c’était exactement. Mais elle était un peu timide et surtout, elle avait toujours un peu de mal à comprendre pourquoi il faisait ça pour elle.

- Vous n’auriez pas dû…Vous avez déjà tellement fait.

Sa voix avait retrouvé sa fluidité naturelle, douce comme du miel. Tout chez elle respirait la délicatesse et la fragilité. À voir simplement sa façon de se tenir debout, la tête haute malgré tout, il était facile de savoir qu’elle n’était sûrement née ou plutôt qu’elle n’avait pas été élevée dans la rue où il l’avait trouvé. Ailein s’approcha de la boîte et glissa ses doigts le long des arrêtes de celle-ci avant de relever doucement le couvercle et le posa sur le lit. Elle se retrouva devant une magnifique robe comme elle n’en avait pas vu depuis longtemps. Il faut dire qu’elle portait les mêmes robes très sobres souvent grises depuis son mariage parce que c’était ce qu’elle pouvait se permettre et elle les avait reprisées mainte et mainte fois.

- C’est beaucoup trop…Je ne peu pas porter ça, ils vont me sauter dessus dans la rue avec ça…C’est très gentil mais je ne peu tout simplement pas accepter.

Ailein referma la boîte et se tourna vers Byzance. Elle baissa un peu les yeux, honteuse d’elle-même de refuser une si belle chose mais elle ne voyait pas comment elle pourrait porter ça vu la vie qu’elle devrait mener…toute seule sans le sous.

- J’espère ne pas vous blesser…ce n’est pas mon intention, je vous suis vraiment infiniment reconnaissante mais vous en faites bien trop pour une pauvre fille comme moi. Vous m’avez déjà sauvé la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Lun 5 Déc - 9:06

"Et je ne tiens guère à ce qu'elle soit encore en danger."

Il avait espéré une telle réaction : humilité, manque de confiance, crainte, perte du sens de soi... Ailein était très atteinte par sa situation et avait dû énormément souffrir, dernièrement. Au vu de sa façon de se tenir, de son phrasé et de ses intonations, elle n'avait pas toujours été abandonnée les rues, en proie aux assauts violents d'hommes incapables de comprendre la négation à leurs envies animales.
Elle avait dû chuter de son piédestal, pour raisons financières, amoureuses ou filiales ; en soi, cela ne l'intéressait guère. L'important était qu'elle était détruite et qu'elle avait besoin de se reconstruire. Un créneau parfait pour lui.

"Ailein, si vous me permettez de vous appeler par votre prénom, je ne suis guère un samaritain, un homme parfait. Je tente simplement d'aider quand je le peux. Lorsque je vous ai découverte, blessée, presque nue, dans une ruelle inhospitalière, je n'ai pu vous abandonner là. Je... ne supporte guère la cruauté, la violence et l'injustice. Une femme telle que vous, si jeune, si jolie, si agréable, n'est pas faite pour une telle existence et pour de tels drames."

Il s'approcha, posa ses mains sur le carton et le fit à nouveau glisser vers elle.

"Je ne connais guère votre histoire, je ne sais d'où vous venez, mais... vous avez besoin d'aide, je puis le jurer. J'ai de l'argent, des relations, et je vous l'ai dis, je ne puis supporter les injustices. Permette-moi de vous aider à vous reconstruire, à vous retrouver. Je puis vous loger ici le temps que vous voudrez, le temps dont vous aurez besoin. Par la suite, nous pourrons retrouver vos proches ou vous offrir une situation qui est plus digne de vous."

Sa voix était douce, posée, agréable ; volontairement, évidemment.

"Vous ne me connaissez guère, je le sais, mais acceptez ce cadeau. Je me nomme Byzance Faraday, je commerce et tiens des établissements dans certains quartiers de Londres. Je ne suis arrivé en cette ville qu'il y a quelques mois, et je suis frappé par sa violence envers ceux qui ont du mal à se défendre. Ailein... vous m'avez touché. Vous m'avez ému. Je ne puis vous laisser repartir, seule, dans les rues malfamées et dangereuses de cette cité. Acceptez mon aide, je vous en prie."

Il jouait le grand jeu. A voir si elle tomberait dans le panneau, comme il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Lun 5 Déc - 10:43

Ailein avait souvent rêvé depuis sa déchéance de tomber sur un homme comme ça qui l’aiderait à se refaire une vie. Elle ne se doutait pas qu’elle se jetait littéralement dans la gueule du loup. Tout semblait tellement beau et parfait, ça ne pouvait qu’être vrai après tout. Mais aussitôt qu’il fut question de proches, elle se ressaisi, elle ne devait pas retrouver ses parents, c’était impensable.

- Je n’ai ni proche ni famille.

Dit-elle rapidement en détournant le regard. C’était crédible, elle n’était certainement pas la seule jeune femme sans aucun proches, elle pouvait facilement ne pas être originaire de Londres ou quelque chose du genre. Ailein s’assis sur le lit, une main distraitement posée sur la boîte à se demander si elle avait réellement de bonnes raisons de refuser ce cadeau. C’était certain que la robe semblait vraiment jolie et très élégante et qu’elle n’avait rien d’autre à se mettre…

- D’accord…je veux bien accepter ce cadeau mais n’en faites pas trop je vous en prie.

Elle ne voulait pas se sentir trop embarrassée devant Byzance et s’il commençait à lui offrir un tas d’autres choses elle ne saurait trop comment réagir.

- Je ne voudrais pas vous déranger trop longtemps. Il me faudrait simplement retrouver mon mari…il doit être redevenu raisonnable, du moins je l’espère…

Ailein continuait à croire que tout s’arrangerait, que son époux redeviendrait comme au début, qu’il arrêterait de boire et de dépenser toute sa paye sans jamais rien rapporter à manger.

- Oui c’est…je vais retourner chez moi. Merci beaucoup de votre charité.

Malgré l’apparente décision qu’elle venait de prendre, le doute était encore clairement perceptible. C’était difficile de se dire qu’elle quittait ce magnifique endroit pour la petite chambre où elle vivait avec son alcoolique de mari avec trois fois rien. En réfléchissant, c’était ce qu’elle devrait faire mais elle se sentait tellement plus à l’aise dans la chambre bleue, ça lui rappelait son enfance, un certain sentiment de sécurité et de familiarité qui ne faisant que rendre cet endroit encore plus accueillant et donc il était encore plus difficile de s’en séparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Lun 5 Déc - 11:28

"Ailein..."

Il fit un pas en avant. Il connaissait déjà tout son discours et ses doutes : elle mentait sur sa famille, certainement assez bonne mais qui l'avait rejeté ou était tombée dans la misère ; elle mentait également pour son mari, qui avait dû la frapper et/ou la violer avant de la forcer à sortir dans la rue. Elle s'était peut-être elle-même enfuie, si elle en avait eu le courage.
Ailein était une victime, incapable de voir où le mal était réellement. Ce serait un plaisir de la mener là où il le désirait.

"Je ne vous connais guère, mais je sais certaines choses sur Londres et l'existence. Si votre mari vous a frappé, s'il a abusé de vous ou de votre confiance et s'il a été, comme vous l'avez dis, déraisonnable, je ne puis vous laisser le rejoindre. Je ne juge pas, actuellement, ses actes, car je ne les connais guère. Je sais juste qu'un époux ne devrait pas laisser une femme aussi jolie et digne que vous, Ailein, dans un tel état.
J'ai vu sur votre corps des coups, des marques, des abus ; récents, mais pas uniquement. Je ne puis vous juger, et je ne le veux pas. Je suis juste conscient de ce que j'ai vu, et de ce que je ne supporte pas. Si votre mari a des soucis, je puis l'aider ; s'il est violent, je dois vous aider."


Il s'approcha à nouveau, n'étant plus qu'à quelques centimètres d'elle. Sa voix avait toujours son ton doux, tendre, agréable à l'oreille.

"Je ne vous connais guère mais je ne peux supporter qu'on vous fasse du mal, Ailein. Je vous offre là la possibilité de vous libérer d'un homme qui vous traite mal et qui ne vous offre pas ce dont vous méritez. J'ai là ma main tendue vers vous : je vous en prie, pour vous, pour votre vie, pour votre futur, pour votre potentiel... acceptez-la."

Physiquement, il avait également avancé sa main. La métaphore était appuyée mais devrait fonctionner, du moins l'espérait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Lun 5 Déc - 11:46

- C’est une aide que je ne saurais refuser car je n’ai nulle part où aller et personne vers qui me tourner…J’avais cru pouvoir revenir à ma vie d’avant…Vous savez mon mari n’a pas toujours été comme ça. Mais cela vous ennui sans doute alors je n’en parlerais pas. J’ignore comment je pourrais vous remercier suffisamment un jour voyez-vous et c’est ce qui me met dans l’embarras car je sais que ce serait mon devoir de vous rendre la pareille mais que je ne saurais le faire…

Ailein baissa les yeux vers la main de Byzance et lui tendit la sienne pour se lever du lit. Elle fixa ensuite le sol un moment avant de relever la tête vers l’homme et de sourire faiblement.

- Les gens de bonne foi sont si rares de nos jours. J’ai eu énormément de chance de tomber sur vous.

Elle ne s’imaginait pas du tout ce qui l’attendait. Il était son sauveur, parfait et protecteur, jamais il ne lui ferait le moindre mal. Elle était loin de se douter de quel genre de commerce il s’occupait et surtout qu’elle en ferait parti. Malgré la mésaventure de son mariage par amour et confiance aveugle, Ailein n’avait toujours pas appris sa leçon et le destin, ou plutôt celui qui avait été placé sur son chemin le lui ferait regretter amèrement. Elle se sentait déjà horrible d’avoir été abusée et violentée, mais ce n’était rien comparé à ce qui l’attendait si elle ne se pressait pas de s’enfuir au plus vite, idée qui ne lui vint jamais à l’esprit bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Lun 5 Déc - 17:32

"Je ne veux que vous aider, Ailein. Et vous offrir une vie plus digne, si possible plus agréable. Nous verrons, plus tard, si vous pouvez également me rendre quelques services ; ce n'est de toute façon et de loin pas ma motivation. Je veux simplement être utile, et vous avez apparemment besoin que quelqu'un joue ce rôle pour vous."

Il sourit en sentant sa main dans la sienne. Elle n'avait rien compris, bien sûr ; elle était si naïve, si stupide. Ce serait un plaisir de la plonger dans l'enfer qui était le sien, de profiter d'elle pour rembourser les frais enclenchés pour ses soins, ses vêtements et son séjour ici. Il avait de grands projets pour l'utilisation de ce nouveau produit - il avait hâte de les mettre en marche.

***

Un mois plus tard.
Il n'avait que peu croisé Ailein. La laissant aux bons soins de Richard, il lui offrait régulièrement de nouvelles robes, de nouveaux vêtements, la faisant ausculter par plusieurs médecins pour que son corps puisse retrouver sa vigueur et un état physique parfait.
Il lui avait également offert quelques cours particuliers, pour qu'elle recherche et trouve un domaine dans lequel elle se sentirait bien et qu'elle pourrait développer par la suite. Il voulait absolument la mettre en confiance et créer le produit le plus parfait et le plus attirant possible.

Aujourd'hui était le jour prévu depuis longtemps ; aujourd'hui était le jour où la mascarade s'arrêtait.

Revenant dans sa maison, montant avec hâte les escaliers, il toqua et pénétra dans la chambre bleue, où devait se trouver la jeune femme. Il était environ dix-huit heures douze, le crépuscule approchait, mais Ailein devait être encore réveillée.

"Bonsoir, Ailein ! J'espère que vous allez bien. Comment se passe votre séjour ici ?"

Il s'assit, sans lui demander son autorisation, sur le lit. Il semblait beaucoup plus direct, beaucoup plus rapide qu'avant ; il avait un peu moins d'égard pour elle, mais rien de grave pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Lun 5 Déc - 18:03

Ailein s’était habituée au fil des jours à cette petite vie tranquille. Ça lui faisait un bien fou de prendre du repos. Pendant ce mois, elle ne pas souvent Byzance mais se retrouva fréquemment avec le majordome qui était sa seule compagnie. Elle reçue de nombreux cadeaux de la part de son bienfaiteur ce qui ne faisait que la rendre de plus en plus mal à l’aise car elle se demandait bien comment elle allait faire pour lui rendre tout ça…Puis elle s’était retrouvé avec des cours, ce qui lui rappela les journées qu’elle passait dans le bureau de son père alors qu’il lui expliquait comment s’occuper de l’entreprise. Elle adorait tout particulièrement l’histoire et était d’ailleurs installé sur une chaise en train de lire le travail d’un historien de l’Antiquité. Elle entendit frapper et releva la tête de son livre pour regarder la porte qui s’ouvrit pour laisser entrer Byzance. Ailein se leva pour la saluer mais il entra d’un pas rapide et s’assis sur le lit. Il semblait étrangement pressé et avait laissé tomber certaines de ses manières auxquelles elle c’était habituée.

- Je vais bien effectivement. Et tout est vraiment parfait ici.

Elle posa son livre et s’approcha de lui.

- Vous avez quelque chose à me dire ou à me demander ?

Car c’était rarement pour rien qu’il venait la voir même si parfois il passait seulement dire bonjour il ne prenait pas la peine de s’asseoir ainsi. Ailein ne s’était pas encore changée pour la nuit, elle portait une robe pourpre cintrée à la taille qui frôlait paresseusement le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Mar 6 Déc - 17:29

Il sourit en entendant ses réponses et ses questions. Ailein était heureuse, contente, soulagée, mais sur la défensive depuis son étrange arrivée dans la chambre ; c'était prévisible. Il savait comment elle réagirait en pénétrant ainsi dans ce qui était la base de son univers depuis plus d'un mois. Il avait agi à dessein.

"Je suis heureux que vous vous sentiez toujours aussi bien, ici. C'était mon but premier en vous proposant de vous reconstruire ici, en vous persuadant même de ne pas retourner dans les rues et auprès de votre époux. Votre évolution est vraiment fantastique : vous êtes devenue, ou redevenue, une femme extraordinaire, magnifique et pleine de grâce."

La voix douce, tendre, il énonçait avec tact et lenteur ses mots. Les jambes croisées, les mains posées à plat sur ses cuisses, il était serein.

"Quelque chose à vous dire ou vous demander ? Non... non, pas vraiment. Quoique... si. J'ai une question, en réalité. Une question sur vos souvenirs."

Il déplia les jambes, s'avança, son sourire s'étirant alors sur tout son visage.

"J'ai entendu que vos cours et vos professeurs vous enchantaient ; j'en suis positivement ravi. Cependant... vous souvenez-vous de vos premières heures ? De vos premiers contacts avec eux ? Il me semble que vos enseignants vous ont fait rédiger quelques lettres, essayer votre écriture, vos signatures... vous en souvenez-vous ?"

Lentement, il chercha dans la poche intérieure de son veston quelque chose, et en sortit une lettre, qu'il tendit à la jeune femme. Son expression était toujours joyeuse, sympathique.

"Vos professeurs m'ont confirmé vous avoir fait signer plusieurs papiers, pour vous exercer. Enfin, ce n'est pas vraiment le sujet... pouvez-vous ouvrir ce pli, s'il-vous-plaît ? Et me dire ce qui s'y trouve ?"

Les mains jointes, calme, il continuait à fixer la jeune femme, serein et souriant. En ouvrant ladite lettre, elle découvrirait quelques lignes d'une écriture qu'elle ne connaissait guère, mais comportant une signature - sa signature. Celle d'Ailein.
Globalement, la page comportait des dizaines de lignes de ce qui était en réalité un... contrat. Liant la jeune femme à Byzance Faraday pour son commerce. Une relation commerciale de dix ans, où Ailein acceptait d'entrer au service de Faraday au statut de "fille de joie", en clair de prostituée, en contrepartie du gîte, du couvert, de cadeaux, de soins et d'aide de la part de Byzance lui-même.

En clair, il avait utilisé les papiers vierges qu'Ailein avait signés pour rédiger un contrat dessus, dûment rempli et daté. Il lui faisait rembourser ses cadeaux, ses soins et le reste en la prostituant, ou au moins en envisageant de le faire.
Et il continuait de la sourire en la fixant, appréciant l'instant où le piège se refermait enfin sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Mar 6 Déc - 17:58

Ailein ne comprenait pas. Oui, ses professeurs lui avaient demandé d’écrire un peu mais elle ne voyait pas pourquoi il lui disait ça. Elle commença à s’inquiéter quand il lui tendit un papier. Elle le déplia fébrilement en jetant quelques coups d’œil à Byzance qui restait calme et serein. La jeune femme lit ensuite les quelques lignes. Ses yeux s’agrandirent sous la surprise. C’était comme si elle venait d’avoir les réponses à toute les questions qu’elle s’était posée depuis son arrivée dans cette chambre.

- C’est impossible…je n’ai jamais signé ça. C’est une blague ?

À voir le regarde de Byzance, elle comprit rapidement que c’était très sérieux. Et elle comprit alors pourquoi il lui parlait de ses professeurs…c’était là qu’il était allé chercher cette signature. Tout était prévu depuis le début ? Il se jouait d’elle depuis tout ce temps ! Son regard changea aussitôt.

- Comment avez-vous osé!

Ailein semblait enfin être revenu à la réalité très durement même. Elle mit quelques secondes à se ressaisirent et déchira le papier, se doutant que s’il avait été assez brillant pour planifier tout ça il devait en avoir d’autre. Son caractère qui s’était effacé depuis son mariage remonta à la surface et elle se jeta sur Byzance pour tenter de le frapper. Elle était déchainée, c’était évident qu’il y avait un peu de force de caractère dans ce petit ange quand on savait où chercher. Par contre, son indignation et sa colère ne suffire pas et elle ne fut pas très difficile à maîtriser.

- SALAUD ! IL EST HORS DE QUESTION QUE JE FASSE ÇA ! VOUS NE POURREZ PAS ME FORCER!

Comment avait-elle pu être aussi idiote ? Peu importe, elle ne se prostituerait pas pour cet idiot ! Qu’est-ce qu’il ferait contre ça ! En faite, il y avait bien des manière de faire obéir une fille mais Ailein était trop enragée pour y songer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Mer 7 Déc - 5:24

Il ne réagit pas aux paroles d'Ailein : il profitait de l'instant, de sa surprise, de son incrédulité, de sa terreur. Il la voyait découvrir, comprendre et enfin assimiler ces informations pour se rendre compte du piège dans lequel elle était réellement tombé. En un sens, c'était jouissif.

Lorsque la jeune femme se jeta sur lui, il décida cependant de réagir. En se levant d'un geste brusque, il leva son bras de façon horizontale et donna une baffe monstrueusement violente à Ailein, de sa gauche vers la droite, en un mouvement parfaitement circulaire. Il enchaîna avec un coup à sa mâchoire, et un balayage avec ses pieds pour la faire chuter lourdement sur le sol.

"Hors de question ? Allons, Ailein..."

Il frappa dans ses mains trois fois, à un rythme étrange et contrôlé. Quelques secondes plus tard, deux êtres énormes, monstrueux, deux jumeaux pénétrèrent dans la chambre bleue.



Immenses, forts, ils n'étaient pas parvenus à trouver des vêtements adaptés à leurs tailles. Les yeux vides, le visage neutre, ils semblaient être de véritables forces de la nature, plus monstres qu'hommes ; et apparemment dévoués à Byzance Faraday.

"Je vous ai trouvée tremblante, violée, abusée, frappée dans la rue. J'ai investi pendant plus d'un mois en vous : soins, gîte, couvert, robes, cadeaux, professeurs... il est logique que j'ai une contrepartie. Vos services pourront me rembourser. Je ne vois pas ce qu'il y a de si choquant. Je vous avais dis que cette ville et ces rues étaient terribles : je n'ai justement pas mentionné que j'en faisais entièrement partie."

D'un signe, il ordonna aux brutes de s'approcher d'Ailein. Alors que ceux-ci s'avançaient et la soulevaient, un sourire vicieux passa sur le visage de son bourreau.

"Arrachez ses vêtements. Voyons si mes investissements ont porté leurs fruits."

Une lueur sadique passa dans ses yeux. Quelques idées d'amusement violent venaient de germer en son esprit, et il adorait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Mer 7 Déc - 11:37

Ailein se retrouva au sol un peu sonnée. Avant de pouvoir se relever, elle vit deux ombres colossales se répandre sur le sol et elle tourna la tête pour voir les deux monstres qui se tenaient là. La terreur se refléta dans ses yeux un moment. Que pouvait-elle faire contre eux ? Elle sentit chacun d’eux lui saisir un bras pour la soulever du sol et la forcer à se relever et à se tenir devant Byzance. Elle mourrait d’envie de lui cracher au visage mais elle savait qu’un coup de l’un de ses deux là ferait beaucoup plus mal que ceux qu’elle venait de recevoir. Elle sentit l’autre main d’un des colosses se refermer sur sa robe et compris ce qui risquait d’arriver. Des larmes lui perlèrent au coin des yeux. Suivant l’ordre qu’on venait de lui donner, l’homme tira sur sa robe qui se déchira dans un bruit désagréable avant de tomber au sol. Le second s’occupa ensuite de déchirer le corset et les jupons qu’elle portait en dessous. Ailein se retrouva donc complètement nue devant ses trois hommes. Elle avait visiblement repris des forces. Les marques de coups et d’abus semblaient s’être effacées. Sa peau était blanche et soyeuse et elle était moins maigre que quand il l’avait trouvé. À la voir ainsi on ne pouvait douter qu’elle était une femme, et non l’enfant naïve qu’elle avait semblé être. Son attitude avait changée, elle tremblait et ne regardait plus directement Byzance. Sa voix était redevenue faible et secouée de sanglots.

- Je vous en prie….

Étrangement, elle n’aurait pas pu sembler plus angélique qu’à ce moment. Complètement nue et vulnérable, touchant à peine le sol, les cheveux en batailles, un ange déchu à qui on venait d’arracher ses ailes. Elle savait ce qui allait se passer, ce qui se passerait pendant les dix prochaines années de sa vie et se demandait sérieusement comment elle allait faire pour passer au travers de toutes ces années…Ailein voyait ses espoirs de s’en sortir s’amoindrir dès le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Mer 7 Déc - 16:12

"Ne t'en fais pas."

Lentement, il s'approcha, un sourire magnifique sur le visage. Il jouissait clairement du moment, de la faiblesse, de la déception d'Ailein. Elle avait enfin compris où elle était, qui il était, et n'arrivait plus à lutter. Ivre de pouvoir, calme, il s'arrêta juste devant elle, sa main blême prenant sa mâchoire entre ses doigts puissants, pour être sûr que son regard soit fixé sur lui.

"Ca te fera plus de mal qu'à moi."

Il fit signe aux deux brutes, qui soulevèrent légèrement la jeune femme. Il déboutonna son pantalon, le laissa glisser le long de ses jambes blanches ; d'un pas leste et enjoué, il s'approcha et apposa ses mains sur les hanches nues d'Ailein. Il releva les yeux alors que le moment qu'elle appréhendait arrivait enfin.
L'enfer s'ouvrait définitivement sous ses pieds ; et on l'y plongeait corps et âme.

***

Une heure plus tard, Ailein était allongée sur le lit ; mal en point, évidemment.
Il regardait dehors, l'air serein. Rhabillé, en pleine forme, il attendait que ses deux hommes de mains remontent leurs propres pantalons et reboutonnent leurs chemises. Eux aussi avaient eu droit à quelques minutes de plaisir sur le corps sublime et totalement vaincu de la jeune femme. Il avait particulièrement apprécié ses pleurs et ses demandes, muettes ou non, de pitié ; les refuser avait été un réel plaisir.

"Tu manques d'expérience, Ailein, mais je suis persuadé que la gérante du Red Rose saura te forcer à quelques efforts. Si tu t'y refuses, ce genre de moments se reproduira, avec d'autres amis, à d'autres rythmes et avec d'autres pratiques. Ne me sous-estime pas : tu es entrée dans un monde que tu ne connais pas encore, mais que je maîtrise. Les dix années à venir seront dures pour toi, mais elles peuvent être terribles et insupportables si tu n'y mets pas du tien. Accepte ton sort, accepte ta situation et ta défaite et tu pourras retrouver ta liberté ; refuse, et je serai ravi de te châtier autant de fois qu'il le faudra."

Il se retourna vers la jeune femme, nue et abusée sur le lit. Un grand sourire lézardait son visage blême, tandis que les deux brutes la relevaient et lui jetaient une robe tirée de son armoire.

"Rhabille-toi. Nous avons du chemin à faire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailein Scott
Admin/Riche héritière
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Mer 7 Déc - 16:49

Ailein ne tenta même plus de se débattre. De toute façon ça ne menait à rien. Elle le vit s’approcher, essayant de se convaincre que ce n’était qu’un cauchemar. Il lui attrapa la mâchoire, la contraignant à le regarder alors qu’il lui disait que ça allait lui faire mal. Elle se sentit soulever, ses bras commençaient à être douloureux mais cette souffrance fut rapidement éclipsée par une autre. Elle cru enfin que c’était terminé quand Byzance s’écarta en la laissant sur le lit et elle voulu se relever mais elle vit les deux hommes approcher et se mit à les supplier de ne rien lui faire. Ils firent la sourde oreille et profitèrent de la petite nouvelle de leur patron.

Après cette heure, Ailein avait l’impression de c’être fait piétiner par un troupeau d’éléphant. Elle avait eu beau crier, pleurer, supplier ils s’en fichaient totalement et avait continué jusqu’à être satisfait. La jeune femme était écroulée sur le lit quand elle entendit la voix de Byzance qui la jugeait et la rabaissait encore. Elle sentit alors une main énorme se refermer sur son épaule pour la tirer vers l’arrière et l’obliger à se relever. Pendant un instant elle cru que ce n’était pas terminé que l’un de ces géants allait se jeter sur elle encore une fois et fut presque assurer de voir une robe atterrir devant elle. Après ce qui venait de se passer, Ailein avait abandonné. Elle était fichue, elle ne pouvait rien faire d’autre qu’obéir docilement en espérant avoir moins mal si elle ne s’opposait pas. Le corps blessé, lentement, elle tenta d’enfiler la robe en séchant ses larmes. Comme elle prenait un peu de temps. Un des deux hommes de mains la poussa un peu pour lui faire comprendre de se dépêcher. Elle fit ensuite quelques pas pour suivre Byzance mais une douleur au ventre la fit littéralement plier en deux. Elle se fit de nouveau pousser dans le dos ce qui cette fois la fit tomber à genoux. Les colosses la soulevèrent et l’obligèrent à se tenir debout. Ailein serra les dents et suivit Byzance, la tête basse, les yeux rougis par les larmes. Elle aurait voulu lui demander où ils allaient mais n'en fit rien, se disant qu'elle le aurait bien assez vite et que ce serait sans doute bien différent du petit cocon où elle avait passé ce dernier mois. Dix ans…passer dix ans à subir ce genre de choses, jour après jour, homme après homme…qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   Mer 7 Déc - 17:50

Il ne réagit pas quand Ailein chuta et fut lourdement relevée par les deux brutes, qui continuaient de la fixer avec lubricité. Ils avaient apparemment encore envie d'abuser de ses charmes, de l'entendre pleurer. Ils le regardèrent, espérant un signe positif, un accord, mais ils ne reçurent en réponse qu'un regard noir et agressif. De concert, ils baissèrent les yeux tandis qu'une voix lourde et autoritaire s'échappait des lèvres de leur employeur.

"Messieurs, si vous tenez à reprendre vos ébats avec la douce Ailein, vous devrez vous déplacer au Red Rose et payer. Evidemment, vu ses maigres talents et son expérience famélique, ses tarifs ne seront pas encore très élevés et vous avez toutes vos chances. Chère Ailein, je crains que tu ne retrouves rapidement nos amis ici présents, qui t'éduqueront au mieux dans les plaisirs de la chair ; enfin, de leurs plaisirs, mais nous nous étions compris."

Son ton était si détaché alors qu'il parlait de choses si horribles que même les brutes furent mal à l'aise, quelques secondes seulement. Ils oublièrent rapidement ce genre de pensées quand leurs cerveaux assimilèrent l'idée qu'ils pourraient retrouver Ailein pour quelques pièces à peine ; ils ne pourraient passer à côté d'une telle opportunité.

"Bien, partons donc pour le Red Rose, club des bas-fonds de Londres : votre nouvelle demeure, douce Ailein. Si vous y mettez du vôtre, si vous développez un quelconque talent, totalement absent actuellement chez vous, vous aurez accès à mes autres établissements, à des commerces un peu plus huppés. Allons, haut les coeurs ! Seuls quelques mois à faire des passes de dockers, de voleurs et de dépravés, et vous pourrez passer aux ouvriers ! Ils payent plus et sont plus propres, je vous promets !"

De ses propres mains, il poussa Ailein vers la sortie et le carrosse qu'il avait préparé pour le voyage sans retour de la jeune femme. Devant le regard vide et inexpressif de Richard, elle fut projetée dans ledit carrosse, sans aucune douceur, sans aucun intérêt pour sa personne. Maintenant, elle n'était plus qu'un produit, qu'une catin au service de Byzance.
Les dix années à venir seraient dures - si elles duraient autant.

(HJ/ Pour moi, c'est bon ! Je pense que nous allons pouvoir passer au présent, n'est-ce pas ? /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une précieuse invitée (suite de Premiers pas)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La City :: Résidences :: Quartiers Pauvres :: Maison de B. Faraday-
Sauter vers: