AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange

Aller en bas 
AuteurMessage
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Dim 4 Déc - 15:14

Un quartier bourgeois de la ville. Dix-neuf heures six.
Devant un immeuble d'un étage, grand, ample, puissant et impressionnant. Cher et important, au vu de l'architecture et des rues joliment entretenues autour de la bâtisse.



Vêtu d'un complet noir, d'une chemise blanche avec une cravate rouge, les mains gantées jointes sur sa canne sombre, il attendait. Ses cheveux étranges et blancs volant au vent, sa peau blême du visage offerte aux visages des curieux, il était arrivé quelques minutes plus tôt. En avance, lui qui avait rendez-vous une dizaine de minutes plus tard.

Cela faisait une semaine qu'il avait rencontré Charlotte De l'Ange. Une semaine qu'il l'avait testée, qu'il s'était abandonné en elle et qu'il avait scellé, dans les corps et les coeurs, un accord d'association qui s'annonçait fructueux.
Depuis, il ne l'avait pas jointe. Ni physiquement, ni par message, il n'avait cherché à la contacter. Il n'était cependant pas resté inactif : se rapprochant de ses contacts dans les milieux bourgeois, leur vantant les mérites de la jeune femme, il avait débuté une lente mise en place de ses éléments, de ses indices pour susciter la curiosité, le désir et l'attrait pour Charlotte chez ses prochains clients. Il avait également cherché un endroit adéquat pour la faire travailler, et avait enfin trouvé, la veille, le lieu idéal.

Ayant acquis l'immeuble avec ses deniers, il n'avait cependant pas envie de le transmettre entièrement à Charlotte. Il laissait les occupants actuels dans les trois appartements actuellement loués, et n'accordait que le dernier, libre, à la jeune femme. A voir si elle apprécierait, elle qui avait été invitée par un mot recouvert du parfum de Byzance Faraday à la rejoindre ici. Avec ces seuls mots :

Citation :
"Mademoiselle De l'Ange,
La quête de vos appartements s'est terminée. Veuillez me rejoindre à cette adresse, ce soir, à dix-neuf heures quinze. Vous y découvrirez vos lieux de travail, en espérant qu'ils suffisent à vos attentes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Dim 4 Déc - 15:29

Elle avait passé une semaine paisible, écumant les boutiques prestigieuses, ainsi que tous les endroits où il faisait bon d'être vue. Elle se rendit donc au théâtre, à l'opéra, dans les parcs des beaux quartiers, et aux principaux évènements mondains. Elle espérait ainsi susciter la curiosité et le désir de certains hommes de la bonne société, et marquer un peu les esprits.

Au bout d'une semaine sans nouvelles, elle commençait à s'inquiéter lorsque sa femme de chambre lui transmit le petit billet de son fougueux amant. Le fait qu'elle sente son parfum éveilla des souvenirs torrides en elle, et embrasa ses pommettes roses, accompagné d'un sourire de petite fille à qui on offre un jouet qu'on a promis.

Le jour J, son carrosse arriva à l'heure dite au bas de l'adresse indiquée. Comme à son habitude, elle était pomponnée, coiffée et maquillée à la perfection, en femme qui ne laisse rien au hasard. Elle avait même apporté un soin tout particulier dans l'espoir d'émoustiller son hôte, et de le remercier des attentions qu'il avait eues pour elle.
Son valet lui ouvrit la porte et lui tendit la main pour la faire descendre sans encombre le marchepied. Cette fois, sa robe était de soie pourpre, couleur de sang, mettant en valeur sa peau pâle. Un chapeau orné de plumes de faisan complétait l'ensemble. Elle s'avança vers Byzance avec son sourire amusé, et lui tendit la main pour qu'il la salue en bonne et due forme.

Bonjour Monsieur Farraday... j'ai eu peur, suite à votre silence, d'avoir déçu vos espérances, ou pire, que vous ayez trouvé mieux... Mais j'ai été ravie que vous me recontactiez.

Elle leva ses yeux bleus vers l'immeuble et son sourire s'agrandit. Il avait tenu ses promesses, et lui offrait un lieu à la hauteur de ses espérances. Restait à voir comment il avait aménagé son nouveau logement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Dim 4 Déc - 16:34

"Mademoiselle De l'Ange."

Il se pencha en avant, posant à peine ses lèvres sur les doigts de la jeune femme après sa descente du carrosse. A nouveau, il était impressionné par le soin apporté à son apparence : sa robe était sublime, son chapeau magnifique et elle portait parfaitement le tout. La blancheur de sa peau était définitivement mise en valeur par les couleurs choisies ; il sentait l'émotion l'étreindre, lui rappeler les folles heures passées ensemble dans son hôtel particulier, sept jours plus tôt.
Ne pouvant réprimer un sourire, il releva son visage, ses yeux éclatant à nouveau de la lueur que Charlotte avait dû apprendre à connaître, la semaine précédente.

"Nulle ne peut oser atteindre vos talents. Si je suis demeuré silencieux, c'est que j'ai été absorbé par mon emploi du temps et la mise en avant de vos attraits auprès du public que je cible. De plus, je me devais également de trouver des appartements adéquats pour vous. J'espère, déjà, que l'immeuble vous convient."

D'un geste ample, il présenta la bâtisse avant de monter les quelques marches menant à la lourde porte en bois gardant l'entrée. La poussant avec grâce, il fit entrer la courtisane dans un long couloir décoré avec soin, avec de grandes gravures, de grands miroirs et un énorme escalier menant à l'étage. Deux grandes portes terminaient la description du rez-de-chaussée.

"L'espace au ras du sol est réservé aux locataires actuels, une famille calme et un journaliste régulièrement absent."

Il savait qu'elle serait déçue de ne pas avoir tout l'immeuble, et se dépêchait de monter les marches pour ne pas avoir à affronter, pour le moment, son regard. Arrivés à l'étage, ils découvrirent un couloir ouvrant sur deux portes, richement décoré à nouveau. Il se tourna vers la porte de gauche, reprenant la parole d'une voix calme et encore douce.

"L'appartement de droite est loué par un homme d'affaires qui ne séjourne que rarement ici. Celui-ci est le vôtre."

S'avançant vers la porte, il l'ouvrit d'un geste ample. Ils pénétrèrent alors dans l'appartement en lui-même, d'abord par un énorme salon d'une soixantaine de mètres carrés. Muni de plusieurs fenêtres, d'une belle luminosité, il contenait deux grands canapés, une belle table basse rectangulaire, une table ronde de repos, quatre chaises en bois fin, de grands miroirs, une belle étagère en bois sombre. Le tout était luxueux, en très bon état et d'un goût certain ; les couleurs étaient également recherchées, et proches de celles préférées par Charlotte.

"Votre valet a été suffisamment sympathique pour me communiquer vos goûts et vos couleurs. Je me doute que la présence d'autres résidents vous surprend, mais je n'ai guère eu l'envie de les expulser - au moins immédiatement. Un scandale n'attirerait que l'attention sur l'immeuble, et notre domaine ne demande aucunement de telles lumières. Alors, qu'en dites-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Dim 4 Déc - 17:10

De son côté, elle apprécia l'élégance discrète de la mise de son associé. Rien de tapageur, et pourtant, on sentait un goût sûr. Il l'accueillit comme il se devait, et lui accorda son sourire charmeur alors que leurs regarde s se croisaient. Elle y lut l'envie et le désir, et le souvenir de leur entrevue lui revint en mémoire. Follement agréable et divertissante.

Elle ne put se sentir que flattée lorsqu'il lui exposa les raisons de son silence. Enfin quelqu'un qui reconnaissait ses talents, et qui la traitait comme elle le méritait.

Je vous remercie pour toutes vos délicates attentions...

Il lui présenta ensuite la bâtisse, qu'elle jugea à son goût. Elegante, discrète et calme. Elle le suivit alors qu'il lui faisait le tour du propriétaire. Mais lorsqu'il l'informa qu'elle ne serait pas seule à occuper l'endroit, ses sourcils se froncèrent en signe de contrariété. Elle n'avait jamais aimé partager quoi que ce soit : ses jouets, ses possessions, et son espace vital. De quoi aurait-elle l'air si on se mettait à jacasser et commenter ses allées et venues, ainsi que celles de ses visiteurs. Elle se voyait mal être interrompue en pleine réception par les plaintes de ses voisins...

Cependant sa colère s'apaisa lorsqu'il lui annonça que ses voisins étaient quasiment inexistants, ou tout du moins peu présents. Le hall était vaste et luxueux, avec des glaces et des dorures, parfaite introduction à ce qui allait attendre ses visiteurs une fois en haut des marches.

Et elle fut agréablement surprise par l'intérieur qu'il avait aménagé pour elle. Tout était raffiné, luxueux, rare et précieux, comme elle. Le salon aurait été presque aussi parfait que si elle-même en avait décidé la décoration. Elle allait glisser une pièce en plus à son valet pour être entré dans la combine, même si Byzance avait du rétribuer son petit service. Son regard se perdit sur les fleurs, les riches tentures, les bibelots fragiles et les glaces, avec un sourire de contentement. Elle ôta l'épingle qui maintenait son chapeau, qu'elle déposa sur la table près de l'entrée,et commença à se promener dans son nouvel intérieur.

Monsieur Farraday, je me dois de vous dire que vous m'impressionnez... Vous avez rendu ce lieu charmant... Je pense que de sérieux bénéfices se créeront dans cet endroit... Vous me faites visiter le reste de l'appartement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 8:48

"Avec plaisir, Mademoiselle De l'Ange. Je suis satisfait que mes modestes goûts m'aient permis de satisfaire votre exquise personne."

Il était en effet content qu'elle apprécie ses efforts. D'un pas leste, il se dirigea vers une des portes ouvrant sur le salon, la faisant pénétrer dans la salle à manger, spacieuse et également luxueuse ; celle-ci donnait sur une cuisine équipée, améliorée et moderne.

"Evidemment, si votre valet n'a guère de talent culinaire, je veillerai à vous trouver une personne habilitée."

Revenant dans le salon, il emmena la jeune femme par une autre porte, menant à une très vaste salle de bains, offrant tous les soins imaginables dans un quartier bourgeois. Il passa alors dans la chambre, immense, impressionnante, avec un très grand lit à baldaquin, des tables, des sièges et des éléments à même de ravir quelqu'un du goût de Charlotte.
Une dernière porte s'ouvrait à eux, révélant un petit boudoir, autant accessible par la chambre que par le salon. Un endroit intime, privé et quelque peu caché, qui ravissait d'habitude les dames pour la discrétion qu'il offrait.

Au milieu de ce petit espace, avec deux sièges, une table basse, une fenêtre et quelques meubles, les bras croisés, il se tourna vers elle, attendant sa réaction.

"La suite vous a-t-elle comblé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 10:43

Elle le suivit donc dans l'enfilade de pièces qui allait constituer ses appartements, ainsi que son lieu de travail à l'avenir. Les talons de ses petites bottines résonnaient sur le parquet ciré, et son regard se promenait d'objet en objet, avec sur ses lèvres le sourire d'une femme à qui on offre enfin quelque chose qu'elle mérite. Pas plus, parce que rien n'était jamais trop beau, et pas moins. Jusqu'au moindre détail, tout avait été pensé et agencé avec soin.

Elle ne montra que peu d'intérêt pour la cuisine, basse besogne, et la salle à manger, son sourire s'étira à la vue de la somptueuse salle de bains, qu'elle envisagea immédiatement comme un terrain de jeu potentiel. Et la chambre eut vraiment le mérite de la surprendre. Un vrai décor de théâtre, où elle serait l'actrice principale. Un écrin à sa juste mesure. Ses petites mains effleurèrent les pampilles de verre, le marbre de la cheminée, le taffetas des fauteuils et des tentures. Elle jeta un rapide coup d'oeil au boudoir, ravie également, avant de trottiner vers le lit et de sauter pour s'y laisser retomber, laissant éclater un rire cristallin. Elle s'enfonça avec délice dans les édredons de plume d'oie et les coussins en tissu précieux. Parfait.

J'avoue que je suis très impressionnée monsieur Farraday... Presque aussi parfait que si je l'avait décoré et meublé moi-même... Auriez-vous le pouvoir de lire dans les pensées, pour avoir vu si juste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 11:01

"Uniquement celui de l'argent, Mademoiselle De l'Ange."

Il sourit légèrement en retournant dans la chambre, là où Charlotte s'était précipitée pour prendre possession de son lit, s'y jetant en faisant voler légèrement sa robe. Spectacle alléchant.

"Il ouvre toutes les portes, y compris les esprits des hommes. J'ai apprécié l'idée de vous installer dans un lieu qui vous conviendrait, et votre valet m'a été d'un grand secours en ce sens."

Il s'avança au milieu de la pièce, posant ses mains jointes sur le pommeau de sa canne en la fixant. Derrière lui, la fenêtre faisait pénétrer la faible luminosité de la rue et de la nuit qui arrivait. Il ne sortait qu'au crépuscule, et appréciait cette étrange atmosphère, où le soleil disparaît et où les ténèbres ne dominent pas encore. Il avait l'impression que la vérité du monde se trouvait dans ces quelques minutes où deux univers se faisaient encore face, livrant une bataille continuelle qui ne verrait jamais aucun vainqueur.

"J'espère que l'attente n'a pas trop duré. Quand pensez-vous pouvoir débuter vos activités ?"

Le ton était calme, posé. Il éprouvait encore une forte attraction pour elle, mais n'en oubliait pas pour autant l'objet de leur présence ici. L'heure était aux affaires, et peut-être, après, que le plaisir l'emporterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 11:22

Ses mains effleuraient l'épaisse et moelleuse literie, alors que ses pensées vagabondèrent pendant un instant. Elle s'était vraiment adressée à la bonne personne en venant voir Byzance. Leur partenariat était honnête, et elle pourrait enfin occuper une position à la hauteur de son rang. Elle voyait déjà l'antichambre pleine d'hommes qui n'attendaient que son bon plaisir, quelques paquets quotidiens déposés sur la tablette de marbre, présents de ses admirateurs qui souhaiteraient gagner ses faveurs. Elle s'imaginait des fêtes costumées, des diners précieux. Et dans toutes ces douces rêveries, l'image de Byzance revenait souvent. Il allait jouer un rôle important pour elle à présent, et elle ne rechignerait pas à l'inviter, bien qu'elle se doute qu'il se mêle à la populasse.

Elle visualisa aussi l'argent, s'imaginant déjà sa petite cassette personnelle grossir et grossir, pour que, quand le temps du déclin serait venu et si elle ne serait pas arrivée à épouser un de ses amants fous d'amour sur sa beauté déclinante, elle puisse s'acheter de confortables rentes sur lesquelles vivre jusqu'à la fin de ses jours. Elle avait vu trop de courtisanes dilapider leur fortune au vent, pour au final finir miséreuses dans un asile... Oh non, pas elle. Elle resterait un mythe jusqu'au bout, et se retiterait dans la dignité, sans avoir à quémander quoi que ce soit à personne.

Le discours de Byzance lui fit redresser la tête, et elle se souleva pour reposer sur ses coudes.

Eh bien, d'ici deux ou trois jours, le temps de prendre possession des lieux, d'apporter mes petites affaires, tout pour accueillir le plus agréablement du monde nos hôtes... Pourquoi, avez-vous déjà des demandes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 11:37

Un léger sourire passa sur son visage neutre.

"Hélas... pas encore. J'ai fais courir des bruits, j'ai lancé des rumeurs : dans quelques jours, votre nom sera murmuré comme un péché interdit, comme un fruit inconnu et que tout le monde voudra goûter. La patience doit être votre seul compagnon pour l'instant, très chère. Si votre réputation a traversé la Manche, vous n'êtes encore qu'une courtisane parisienne, dont le charme est certain mais qui n'attire guère, une fois échappée de son carcan. Il faut que vous deveniez une créature londonienne, mais je sais que vous vous en occupez déjà."

Il releva sa canne, et la fit glisser lentement entre ses mains, tandis que ses yeux étaient fixés sur la jeune femme.

"Vous sortez, vous vous faites voir... grâce à mes propres actions, on aura tôt fait de vous identifier comme l'origine de mes rumeurs. Etant leur cause, je suis persuadé que je serai contacté sous peu pour vous solliciter. Il faudra alors m'indiquer quelles sont vos préférences, pour vous aiguiller en premier lieu vers des clients qui vous plaisent au mieux. Cela vous permettra de vous acclimater en sécurité et avec soin."

Se rapprochant de la fenêtre, pour fixer l'extérieur, il continuait de parler d'une voix posée, presque automatique.

"Quant à votre sécurité, d'ailleurs, je tiens à vous indiquer qu'elle ne sera pas délaissée à vous et à votre valet. Si votre voisin direct est régulièrement absent, et est toujours locataire, je suis propriétaire de l'immeuble. Des connaissances s'installeront dans ces murs lors de vos activités, pour être au plus près en cas de problème. Il vous suffira d'hurler ou de faire teinter une cloche pour les alerter."

Il se tourna brusquement vers elle, un léger éclat dans les yeux.

"Je tiens à la sécurité de mon investissement. Et à ma... collaboratrice."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 12:08

Elle hocha la tête en écoutant son plan de bataille. L'ignorant, elle n'avait pas attendu pour se montrer dans tous les lieux à la mode de Londres, laissant un sillage de soufre et de patchouli. Sourires charmeurs, oeillades malicieuses et complices, elle avait tout fait pour qu'on se souvienne de son visage, et de ses formes.

Cependant, elle fut surprise de la prévenance et de la délicatesse de son employeur, allant même jusqu'à la laisser choisir ses clients, et à faire s'installer de ses gens pour veiller sur elle jour et nuit en cas de problème. Jamais on ne lui avait réservé un tel traîtement à Paris. Elle en fut flattée et honorée, convaincue d'occuper une place privilégiée, peut-être pas dans le coeur, mais tout du moins dans l'esprit et le porte monnaie de son protecteur. Protecteur, tel était le mot... Plus qu'un vulgaire souteneur. Un gentlemen, un vrai gentilhomme.

Impression confirmée par le terme de "collaboratrice" qu'il employa pour parler d'elle. Elle aimait se faire traîter en princesse, en reine, depuis toujours. Et il se comportait exactement comme elle le souhaitait.

Je suis flattée par le traîtement de faveur qui m'est réservé... Vous avez pensé à tout, dans les moindres détails et toutes les attentions dont vous m'entourez me font très plaisir... Je ne m'y attendais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 12:19

"Vous ne me connaissiez pas suffisamment, alors."

Se retournant à nouveau, il posa ses yeux sombres et vides sur Charlotte. Elle semblait vraiment apprécier ce qu'il prévoyait pour elle, et il se surprenait à en être ravi. Il avait buté précédemment sur sa dénomination, mais avait finalement trouvé le bon terme. Elle n'était pas et ne serait pas une fille de joie, une catin comme les autres ; elle était une courtisane et il se devait d'en prendre soin, vu son haut potentiel et ses capacités apparemment illimitées.

"Si j'emploie actuellement une population hétéroclite d'employées, elles sont cantonnées aux quartiers pauvres, aux coups rapides et aux plaisirs limités. Si elles côtoient parfois quelques gentilshommes, il s'agit de gentlemen voulant trouver un peu de sauvagerie, un peu d'exotisme dans leur quotidien ; ils visitent un zoo, finalement, en descendant dans les quartiers pauvres.
Pour ce genre de filles, je n'ai guère de réels égards. Je ne les traite point comme de la chair ou comme mes concurrents, mais je n'ai pas d'intérêt réel pour elles. A la différence de votre personne."


Il se détacha totalement de la fenêtre pour se rapprocher de la courtisane.

"Vous êtes un produit d'exception, Mademoiselle De l'Ange. J'avais entendu votre réputation, mais elle n'est rien face à la réalité. Vos talents, vos charmes, sont incomparables ; je ne veux guère qu'ils soient ruinés par quelque malotru que je vous aurais, par erreur, envoyé. J'ai de grands espoirs sur vous, sur les bénéfices à tirer de vos activités, et j'entends les assurer. De plus..."

Il hésita. C'était une courtisane, rien de plus... même s'il savait que c'était faux. Il réfléchit quelques instants, soucieux, avant de se lancer finalement.

"De plus, j'avoue que vous me plaisez. Tant par vos charmes que par votre état d'esprit. Vous êtes d'une compagnie agréable et sympathique. Je serai peiné qu'il vous arrive quelque chose."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 12:44

Pour l'instant, j'ai l'impression que nous nous connaissons très bien d'un point de vue... charnel... mais je ne connais rien d'autre de vous, c'est vrai...

Elle l'écouta faire son petit discours, sans comprendre de prime abord où il voulait en venir. Avant de comprendre que ce n'était que pour la mettre en valeur, elle. Il avait le don pour la caresser dans le sens du poil, la mettre dans de bonnes, voire d'excellentes dispositions. Pourtant, la fin de son discours lui confirma ce qu'elle présentait. Elle représentait plus. Plus qu'une simple source de revenus. Elle avait aussi senti ce lien qui s'était créé, non pas de l'amour, bien loin cette idée, mais d'une...dépendance. Comme l'alcoolique qui cherche sa bouteille ou le fumeur qui guette sa dose d'opium. Elle avait besoin de son corps, de le sentir entre ses cuisses. Et elle en avait très envie maintenant, comme elle pouvait le lire dans son regard.

Et je suis ravie de vous dire que le plaisir est partagé, monsieur Farraday... vraiment.
Elle se redressa pour être assise sur le bord du lit, et enroula ses jambes autour de la taille de son protecteur.

Maintenant que j'y pense... ce n'est pas l'heure de votre vérification hebdomadaire? Et en bon patron il me semble nécessaire de voir si ce grand lit sera assez confortable pour moi et mes clients... qu'en pensez-vous?
En disant ces mots elle s'était rapprochée de lui, murmurant contre son oreille alors que son corps se pressait contre celui de Byzance. Elle avait glissé doucement une main dans ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Lun 5 Déc - 13:26

"En effet."

Il ne souriait pas, n'affichait aucune émotion alors que les douces jambes de Charlotte s'enroulaient autour de ses hanches. Il semblait immobile, statufié à nouveau.

"Je ne saurais vous laisser exercer votre activité sans avoir, auparavant, vérifié que le lieu que je vous ai choisi est adapté."

Ses yeux se reposèrent finalement sur la courtisane, brillant à nouveau de l'éclat si particulier qui l'avait étreint lorsque, une semaine plus tôt, ils avaient passé des heures intenses à se connaître, se découvrir et se troubler mutuellement par des actes et des caresses qu'ils n'auraient soupçonné chez l'autre.
Lentement, ses mains bougèrent, s'approchèrent du visage de Charlotte tandis que son corps s'avançait lui aussi. Elle avait en effet raison : l'heure était bien celle du test hebdomadaire ; il adorait cela.

***

Plusieurs heures plus tard, il était allongé sur le lit. Les coussins, les draps, les chaises et sièges avaient été bousculés, renversés, propulsés au loin lors de leurs intenses rythmes communs. Nu, hormis son éternelle chemise, transpirant, usé, abusé même par quelques moments, il n'en était pas moins satisfait.

"Et bien, Mademoiselle De l'Ange... mon jugement n'a guère changé. Vos talents sont toujours extraordinaires. J'ose espérer que vous êtes comme tout bon vin français et que vous vous améliorez avec l'âge. Nul ne pourra définitivement vous résister, alors."

Un léger sourire passait sur son visage, tandis que son corps demandait grâce et repos ; à nouveau, cela avait été exceptionnel. A nouveau, il s'était perdu en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Mar 6 Déc - 13:58

Le brasier qui s'enflammait en elle lorsque Byzance se rapprochait d'elle prit feu une fois de plus, et elle s'abandonna avec passion à son patron. Encore une fois, ce fut plus que fiévreux, et encore une fois elle se retrouvait à la limite de l'épuisement, physique comme sensuel. Ils avaient bien évidemment testé le lit, confortable à souhait, ainsi que les fauteuils, le tapis moelleux et même les murs recouverts de tissu précieux. Elle devenait de plus en plus dépendante de son corps, son expérience, ses caresses; Voir son corps blanc bouger contre elle lui donnait l'impression de faire l'amour avec une statue antique, et ça n'était pas pour calmer ses ardeurs!

Elle était allongée près de lui, sa savante coiffure à nouveau réduite à un souvenir, le souffle court et les joues rosies par la violence de l'exercice. Dieu,il lui avait fait des choses à faire rougir Satan en personne, et elle avait adoré ça. Décidément, le paradis n'était pas pour elle, mais elle était certaine qu'elle s'y ennuierait profondément, à moins de se mettre en tête d'encanailler saint Pierre.

Elle se plaça sur le coude, son menton dans sa main, et avec son autre main entreprit de dessiner de vagues formes sur la chemise de son amant. Elle aurait aimé le sentir nu contre elle, sans aucune barrière, mais il semblait tenir à la garder plus que tout, aussi ne fit-elle aucun commentaire. Par contre elle sourit, satisfaite d'elle-même lorsqu'il lui révéla son jugement final par rapport à son test.

Dites-vous, mon cher Byzance, que je n'ai que dix-neuf printemps, alors imaginez ce que je serai dans deux ou trois ans... grâce à vos soins attentionnés et à votre expérience impressionnante. Et ... j'ai déjà pu remarquer que vous avez du mal à me résister, comme j'ai du mal à me passer de vous entre mes cuisses... Une chose cependant... J'ai bien peur de m'attirer les foudres des voisins si tous mes clients sont aussi fougueux que vous... et me font crier autant...


Un léger sourire en coin s'étira sur son visage alors qu'elle contemplait toujours la peau pâle de son amant. Elle aussi allait prendre goût à leurs tests hebdomadaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Mar 6 Déc - 17:15

"Vos voisins, Mademoiselle De l'Ange ?"

Un léger sourire passa sur son visage figé.

"Vos voulez dire mes locataires."

Lentement, ses yeux se posèrent sur le visage angélique de Charlotte. Celui-ci ne reflétait en rien la fougue et la luxure qui résidaient au creux de ce qu'on appelait "âme"... et il adorait cela. Les dernières heures avaient été complètement folles, et il avait apprécié retrouver un tel tonnerre, une telle passion une semaine après leur première rencontre.

"S'ils se plaignent, ce sera à moi. Un motif parfait pour libérer de l'espace et vous offrir des extensions dans le bâtiment, n'est-ce pas ? Je pense donc que vous ne pourrez qu'apprécier encore plus nos tests hebdomadaires, en ce sens."

Il appréciait de voir ses doigts sur sa chemise. Pour un peu, il l'aurait déboutonné et lui aurait offert le spectacle de ses cicatrices ; cependant, il craignait la réaction de la courtisane et les rumeurs qui s'en suivraient. Il devait un peu plus la connaître, un peu plus la tester pour commencer à lui faire confiance.

"Cependant, je me dois de vous rejoindre : je crains ne plus pouvoir me passer de nos rencontres. Vous êtes... exceptionnelle. Vos charmes, vos talents, votre peau, votre poitrine, vos atouts me troublent de trop, je dois l'admettre. J'ai également remarqué votre attrait pour ma personne, et je serai ravi de vous permettre de développer vos... capacités, au rythme qui est actuellement le nôtre."

Lentement, sa main se posa sur les fesses de Charlotte. Un léger sourire lézarda son visage.

"Notre affaire sera florissante grâce à vos talents et à mes relations, Charlotte... si je puis vous appeler par votre prénom, maintenant que nous avons une certaine intimité. Et si je vous ai d'abord vu comme une employée, vous êtes désormais plus que cela, plus qu'une... collaboratrice. Vous êtes une alliée... une associée. Et ma plus belle occupation, à l'heure actuelle."

Il s'avançait un peu, mais sentait que la courtisane voulait entendre de telles paroles. Il espérait ne pas se tromper, cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Jeu 8 Déc - 15:37

Un sourire complice s'étira sur ses lèvres lorsque Byzance lui révéla ses plans. Décidément elle n'avait jamais raconté quelqu'un d'aussi froid et d'aussi machiavélique qu'elle. Ne se souciant que de leur propre personne, de satisfaire leurs propres désirs et pulsions, sans se soucier de la morale, des bonnes moeurs, ou même de sentiments. Elle semblait avoir trouvé son égal, sa moitié, son complément. A eux deux ils pourraient déplacer des montagnes, vu que ni les scrupules ni les remords n'atteignaient leur coeur de glace... si coeur il y avait.

Elle s'abandonna avec plaisir dans le flot de compliments dont la couvrit son amant. Contrairement aux petits gentilshommes qu'elle recevait, ou aux vieux barbons qui lui tenaient des discours de poète raté, vantant le bleu de ses yeux, la blondeur de ses cheveux, ou la joliesse de son pied menu, les mots de Byzance touchaient juste parce qu'ils étaient vrais. D'égal à égal dans le vice.

Un professeur tel que vous ne peut que donner à son élève l'envie de suivre ses cours... Et vous allez voir que je suis quelqu'un de très... très studieux...

Grisée par sa simple main posée sur ses fesses, elle se resserra contre lui et entreprit de lui lécher et mordiller le lobe de l'oreille, sa cuisse venant se poser sur celle de Byzance, et sa main sur son torse. Elle ne s'arrêta pas lorsque des pas se firent entendre dans les escaliers, elle continua quand ses pas se rapprochèrent de leur chambre, et elle ne s'arrêta toujours pas lorsque le valet de Byzance, essoufflé, entra dans la chambre en trombe. Elle leva simplement les yeux sur lui, continuant ses caresses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Jeu 8 Déc - 17:12

Charlotte était collée lascivement à lui, nue, désirable, envoûtante, magnifique. Usant de ses lèvres, de ses dents pour le rendre fou, usant de ses doigts pour l'exciter, elle voulait le rendre fou et y parvenait. Cependant, si son esprit était rempli de pulsions, de positions et de dépravations toutes plus somptueuses les unes que les autres, il maintint cette partie hors de son centre de contrôle pour se concentrer sur le valet qui venait d'arriver.

Roger, un de ses informateurs dans les quartiers bourgeois, leur faisait face. Bien habillé, vêtu d'un imperméable beige, portant la moustache et un costume classique sous le vêtement, il rôdait dans les rues chics de la ville à la recherche d'affaires, de produits en devenir et de clients potentiels. Il n'était jamais venu ici aussi essoufflé et troublé.



"Roger."

"Mon... monsieur Faraday, je... je peux vous..."

"Qu'y a-t-il, Roger ?"

Le ton était froid, sec. Il demeurait immobile, calme, inexpressif alors que Charlotte continuait de le lécher, de le mordiller. Il en devenait terrifiant pour Roger, mais peut-être plus excitant encore pour la courtisane.

"Elle... une... pardon, monsieur Faraday. Je... Ailein... Ailein Scott..."

"Ailein Scott. Oui. Ailein Scott. Quoi ?"

Il se tendit, légèrement. Il devait connaître cette femme et ne pas l'apprécier.

"Elle... je sais où elle est. Je sais où elle vit. Elle a été emmenée par un type, une sorte de prince charmant... en bref, il l'a sorti du Red Rose, s'est occupé d'elle, l'a aidé, lui a permis de remonter la pente. Elle a retrouvé sa famille, sa richesse, ses habitudes. Elle vit, elle marche dans les rues, comme si de rien n'était."

"Je vois. Sais-tu où elle vit ? Quelles sont ses habitudes ?"

"Bien. Emmène Richard, montre-lui son parcours. Et dis-lui d'agir comme avec Séréna."

Roger acquiesça, conscient que son employeur n'avait pas à tout lui révéler. Il sortit en trombes de la chambre, non sans avoir reluqué une fois de trop Charlotte. Une fois qu'il eut fermé la porte, la voix douce de son maître se fit entendre.

"Il sera châtié pour vous avoir observé avec tant de force, Charlotte. Je ne supporte guère que les employés dépassent leurs statuts. Cette... Ailein fait partie de cette fange de la population. Une fille perdue, triste, bête, que j'ai trouvée, soignée, vêtue, couvée de cadeaux et améliorée. J'ai voulu en faire une de mes employées, pour me rembourser, et elle n'a tenu que deux ans sur dix avant de s'enfuir. Elle a rompu le contrat qu'elle a pourtant signé, Charlotte. Je ne supporte guère ce genre de comportements."

Lentement, il tourna son visage vers la jeune femme. Une lueur étonnante passa dans ses yeux.

"J'espère que vous comprenez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte De l'Ange
Courtisane
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Ven 9 Déc - 14:45

Elle observa le manège de Byzance avec le plus grand intérêt, mêlé d'amusement. Elle avait aimé voir la déférence et l'angoisse dans le regard de l'employé de Byzance... quand il ne la regardait pas elle. Elle n'aimait pas se faire craindre de ses deux domestiques, car sinon ils faisaient des maladresses, et on en tirait beaucoup plus en les cajolant de temps à autres. Et elle avait aussi aimé sentir l'envie dans le regard de ce gratte-papier lorsqu'il posait son regard sur elle. Aussi tenta-t-elle de calmer la colère de Byzance.

Oh non, ne le châtiez pas... le fait de m'avoir vue nue et de savoir qu'il ne pourra jamais m'avoir est une punition bien suffisante! Et puis... j'aime me faire désirer... Là il doit enrager en vous sachant vous... seul ici avec moi... avec tout ce que ça implique...

Une curieuse lueur, à la fois méchante et joyeuse illumina son regard azur. Elle rit comme une petite fille qui a un nouveau jouet, et se laissant retomber devant lui, toujours nue, lui caressa le menton de l'index.

Oh oui, laisse-moi jouer avec toi! Je veux être là quand tu vas la punir!

Propos étonnants là où on aurait plutôt attendu de la compassion, ou tout du moins la considération économique qui en découlait. Non au contraire, elle apparaissait comme une petite fille à qui on promettait une distraction inédite. Et elle s'était emballée, au risque de passer au tutoiement. Mais elle ne pensa pas que Byzance lui en tiendrait rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzance Faraday
Propriétaire et rentier
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   Ven 9 Déc - 18:27

Il fut surpris par le tutoiement, son attitude et ses paroles ; Charlotte était définitivement une femme étonnante, et terrifiante en un sens. Il avait craint de la dégoûter, en traitant ainsi Ailein, mais il n'avait fait qu'éveiller son intérêt et le vice en elle. Il aimait cela, plus qu'il ne voudrait l'assumer.

"Jouer ? Oui, l'on peut considérer ce que je vais faire comme un jeu... je ne pensais cependant pas que ce genre de pratiques t'intéresserait. Tu es de plus en plus surprenante, Charlotte De l'Ange. Une qualité rare."

Il esquissa un faible sourire, alors que son intérêt pour les charmes de la jeune femme s'accroissait suite à sa nouvelle position, ses paroles et le jeu de son index sur son menton. Elle savait définitivement comment manipuler ses désirs, même si elle était encore loin d'avoir une réelle emprise sur lui ; et elle ne l'aurait certainement jamais, vu la Passion qui l'animait en secret.

"Bien. Roger ne sera donc pas châtié, si tu y tiens, mais il recevra quelques ordres spécifiques : il devra dénicher des clients pour toi. Chercher des hommes suffisamment riches pour obtenir tes charmes en te payant, en sachant toujours qu'il n'aurait jamais assez pour obtenir ce qu'il vend."

Un petit rire sortit de sa gorge. La vengeance serait dure pour Roger, la vengeance serait douce pour lui.

"Quant à Ailein... tu peux m'aider, si tu le veux. Richard va aller lui faire peur, elle va soit s'enfuir, soit s'en prendre à lui. Dans les deux cas, tu pourrais t'approcher d'elle, prendre son parti, indiquer avoir subi la même chose qu'elle et l'attirer dans une ruelle sombre, où je l'attendrais. Ailein a eu la bêtise de croire au prince charmant et aux contes de fée, et elle refuse maintenant d'en assumer les conséquences. Es-tu intéressée ?"

Il était, lui aussi, passé au tutoiement : ils étaient désormais si intimes que le vouvoiement n'avait plus aucun intérêt. Il n'y était de toute façon pas très attaché.

"Et qu'offres-tu en échange d'un tel amusement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartements professionnels de Charlotte De l'Ange
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La City :: Résidences :: Quartiers Bourgeois-
Sauter vers: